Interview: Laurie Dacquigny, FCF Arras (D1)

0
119

FoudeFootBall a été à la rencontre d’une jeune joueuse du FCF Arras. Laurie Dacquigny qui a joué toute sa carrière dans le Nord- Pas de Calais nous dévoile dans cette interview, son parcours et ses ambitions pour le futur. Une exclusivité FoudeFootBall.com.

Salut Laurie peux tu te présenter à nos lecteurs?

Salut à tous alors je m’appelle Laurie Dacquigny, j’ai 24 ans je suis née à Lens et je joue au FCF Arraslaurie dacq-1

Quel est ton parcours footballistique?

J’ai commencé à taper dans le ballon avec les garçons au DC Estevelles dans le club du village de mon enfance, puis je me suis tournée vers le foot féminin à l’âge de 11ans au FCF Henin Beaumont où j’y suis restée 11 saisons étant passée par les jeunes jusqu’à la d1 pendant 4 ans, c’est ma 3ème saison au FCF Arras où j’ai goûté un an à la d2 avant notre accession au plus haut niveau, il y a deux ans

A quel poste joues-tu?

Actuellement je joue défenseur centrale mais il m’arrive de faire quelques piges en tant que milieu défensif en fonction du schéma tactique du coach

Comment as-tu fait du football ta passion?

Au début j’ai commencé grâce à mon père qui était joueur et entraîneur, puis j’aimais bien taper dans le ballon dans la rue avec mon cousin. Une vraie mordue de foot, c’est simple à noêl je ne demandais qu’un ballon et des crampons et j’étais heureuse, puis le football a commencé à prendre plus de place, j’ai connu le sport étude les sélections jeunes de la ligue et tout est allé très vite jusqu’à la d1, aujourd’hui je ne vis quasiment que pour le football car même mon métier est dans le monde du football. Je n’ai connu qu’un seul sport et ça restera le football avant tout.

As-tu déjà été sélectionnée en équipe régionale ou en équipe de France chez les jeunes? Si oui à quelles occasions?

Oui j’ai fait les sélections jeunes de la ligue Nord pas de calais J’ai fait la coupe nationale des régions à l’âge de 15ans. Pas de sélection en  équipe de France chez les jeunes pour moi malheureusement

Quels sont tes objectifs en club? puis personnels?

J’aimerais faire en sorte que mon club perdure dans le temps au plus haut niveau et se structure un maximum pour pouvoir rivaliser avec d’autres pointures de la d1 et ne plus viser le maintien à chaque saison future…Ce sont des projets à long terme mais je pense qu’avec de l’envie et surtout des moyens ces objectifs sont réalisables. Bien évidemment mon objectif est de progresser,  je n’ai que 24ans et j’ai encore de belles années footballistiques devant moi et tout le temps que je pourrai fouler les terrains je continuerai.. Personnellement et en rapport avec mon travail j’aimerais œuvrer pour le développement du football féminin dans la région…il y a encore tant de choses à faire pour que le football féminin soit réellement connu et reconnu que j’aimerais en faire ma cause pour les années à venir

Hénin, ton club formateur est remonté en d1 féminine ce match doit avoir une saveur particulière pour toi?

Bien entendu ces matchs ont toujours une saveur particulière parce que c’est un derby et il y a toujours cette rivalité mais aussi car j’ai passé 11ans dans ce club.je n’oublie pas d’où je viens je sais que j’ai beaucoup progressé dans ce club et que j’ai eu la chance d’intégrer la d1 vers 17/18ans ce qui m’a permis de grandir de prendre en maturité et d’être la joueuse que je suis aujourd’hui. Leur remontée en d1, elles l’ont bien mérité après leur belle saison à l’échelon inférieur et à l’avenir je souhaite que les deux clubs se maintiennent pour une belle promotion du foot féminin dans la région.

Comment voudrais-tu que le foot féminin soit dans quelques années?

Je ne vais pas être utopiste en voulant que le foot féminin soit professionnel au même titre que le foot masculin mais se rapprocher de ces modèles, là je parle de l’élite en prenant des exemples comme Lyon, PSG Montpellier qui sont affiliés au club professionnel et qui domine le championnat car les moyens et les structures permettent de mieux travailler. Mais je pense que pour que le foot féminin se développe il faut travailler à la base avec les jeunes. pour que les fondations soient solides il faut une bonne base et à l’heure actuelle on ne voit que le côté immerger de l’iceberg comme on dit, on ne parle que des équipes de haut niveau mais le travail doit se faire à la base et que le foot n’est pas un sport réservé qu’au garçon et faire entrer dans les mœurs que le foot peut être au même titre que la danse et la gym des sports féminins.laurie-1-1

Quel est ton modèle chez les hommes? puis chez les féminines?

Chez les hommes j’ai toujours aimé des joueurs comme Steven Gérard ou Inesta,des joueurs avec des valeurs, travailleurs de l’ombre qui œuvrent à la victoire de leurs équipes sans en tirer les gloires et qui sont fiers de porter leur maillot et qui sont fidèles à leurs clubs.
Shirley Cruz du PSG j’aime beaucoup cette joueuse qui fait un boulot énorme au milieu de terrain aussi bien dans ses récupérations que dans sa distribution de balle, une joueuse complète

Quel est ton club de rêve chez les féminines?

Comme toutes footeuses le rêve serait forcément d’intégrer une grande équipe et côtoyer de grandes joueuses pour progresser à leurs côtés…même du côté masculin j’ai toujours eu un petit faible pour le club de la capitale

As-tu un message ou une dédicace pour nos lecteurs?

Pour les filles qui aimeraient un jour jouer au plus haut niveau, je leur dirai juste de croire en leur rêve de travailler et d’aller au bout de leurs idées car tout est possible, il suffit de le vouloir et un grand merci aux personnes qui m’ont toujours soutenu famille, ami(e)s sans qui je ne serai sans doute pas là à l’heure actuelle.


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here