Interview: Elodie Nakkach, Etoile Sportive Ornaysienne

0
530

FoudeFootBall a été à la découverte d’une jeune joueuse qui évolue cette saison à l’Etoile Sportive Ornaysienne. Elodie Nakkach, nous dévoile dans cet entretien, son parcours mais aussi ses ambitions pour le futur. Une exclusivité FoudeFootBall.com.

Peux-tu te présenter à nos lecteurs ?
Bonjour, je m’appelle Elodie NAKKACH, j’ai 20 ans et je joue au football depuis l’âge de 8 ans cette saison je joue à l’Etoile Sportive Ornaysienne.

Quel est ton parcours footballistique ?
J’ai commencé à jouer avec les garçons en 2ème année de poussins.
Ensuite j’ai participé aux sélections avec le district de la Haute Vienne. On a remporté les inter-districts de la ligue du Centre Ouest, ce qui nous a permis de poursuivre notre parcours jusqu’à la finale nationale qui était organisée à Besançon.
A la suite de ça, j’ai pu participer aux journées de recrutement pour entrer au pôle espoirs de Châteauroux que j’ai intégré de 2008 à 2010 sur mes années collège. J’ai également fait la coupe nationale à 2 reprises avec la ligue du centre ouest.
Après cette compétition j’ai fait les tests d’entrée à Clairefontaine où je n’ai pas été retenue. En août 2010, j’ai rejoint le club de Limoges Landouge (D2) et intégré le pôle espoirs de Blagnac (Toulouse) que j’ai quitté en cours d’année.
La saison suivante je suis allée jouer à l’ASJ Soyaux Charente où je n’ai pas été épargnée par les blessures. Depuis la saison 2012-2013 je porte le maillot de l’Etoile Sportive Ornaysienne de Football (D2).

A quel poste joues-tu ?
Je peux jouer à différents postes : milieu offensif / défensif et attaquante.

Quel est ton plus grand souvenir de footballeuse ?
J’en ai plusieurs. Je retiendrai surtout le parcours que l’on a réalisé en équipe jeunes avec le District de la Haute-Vienne qui nous a permis de disputer la finale nationale. C’est la première fois que je prenais goût à la compétition mais aussi la première fois que l’on participait à une compétition nationale.
Et je retiens également mes premières minutes en D1 avec Soyaux.

Que t’as apporté le Pôle de Châteauroux en tant que femme et que joueuse ?
En tant que joueuse, j’ai pris conscience que les qualités techniques ne suffisaient pas pour jouer au football et que le côté athlétique est également important.
En tant que femme j’ai beaucoup appris. C’est une expérience humaine qui m’a fait grandir et que je n’oublierai pas même si j’ai pu connaître des hauts et des bas. Je voudrais remercier nos entraineurs Emilie DOS SANTOS et Séverine THIBAULT.

Alors que tu goûtes à la D1 avec Soyaux (2011-2012), tu es handicapé par les blessures et doit renoncer à la fin de saison. Cela t’as t-il laissé un sentiment de regret ?
Bien sûr, je voulais toucher le haut niveau pour pouvoir progresser et jouer quelques minutes en D1, mais j’ai passé la plus grande partie de ma saison à essayer de me remettre de mes blessures. Je regrette surtout de ne pas avoir pu disputer plus de matchs en U19 nationaux.elodsie nkk

Quels sont tes objectifs personnels ?
Monter en D1 avec l’équipe, et continuer à progresser.

Quel est ton modèle chez les hommes ? Puis chez les femmes ?
Chez les hommes, mon modèle est Zinédine ZIDANE tant pour son aisance technique et sa vision du jeu que pour sa personnalité. En revanche chez les femmes je n’ai pas de modèle.

As-tu un message ou une dédicace pour nos lecteurs ?
Je remercie nos lecteurs et je pense que le football féminin gagne à être connu.

Rémy Salvayre


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here