A la découverte de SI Yacine Houichi « J’ai connu une carrière pro en Uruguay »

0
289

DZBallon a été à la découverte de Si Yacine Houichi, joueur avec un parcours assez atypique. Après avoir commencé sa carrière en région Parisienne, SI Yacine a eu une expérience professionnelle en Uruguay, dans cet entretien, il nous dévoile son parcours mais aussi ses ambitions pour le futur.

DZB: Salut Yacine peux-tu te présenter à nos lecteurs?

Y.H: Bonjour à tous, je m’appelle Si Yacine Houichi j’ai 28 ans je suis né à Montreuil en Seine-Saint-Denis et je joue actuellement au SC Feignies (CFA2) dans le nord de la France.

DZB: Quel est ton parcours footballistique?

Y.H: J’ai commencé le football dans ma ville de Montreuil (93) en banlieue parisienne. Par la suite j’ai effectué ma pré-formation et ma formation au sein des clubs du FC Les Lilas puis du Red Star 93 ou j’ai évolué en -15DH, -16ans Nationaux puis -18ans DH. Par la suite j’ai évolué en seniors au FC Les Lilas à l’époque où le club évoluait en CFA et CFA2…et puis un jour j’ai eu l’opportunité d’embrasser une carrière professionnelle en Uruguay. Une période éphémère qui m’a emmené pendant 2 ans en Uruguay au Rampla Juniors. Je suis depuis deux ans dans le nord de France, où je suis maintenant installer avec ma femme et ma fille. J’ai évolué à l’AS Aulnoye-Aymeries (CFA2) et maintenant au SC Feignies (CFA2)si yacine

DZB: A quel poste joues-tu?

Y.H: Je suis un buteur de formation. Mais je suis assez polyvalent sur le front de l’attaque et plus généralement au service du collectif…donc je peux jouer presque partout…(sourire)

DZB: Comment es-tu arrivé en Uruguay?

Y.H: Grâce à un certain Carlos. Un Italo-Uruguayen qui a vécu de nombreuses années à Paris et qui aujourd’hui alterne 6 mois Uruguay et 6 mois en France. Il me suivait lorsque je jouais en région parisienne. Il disait à mon père que j’avais un style qui pourrait parfaitement convenir au jeu sud-américain. Je devais dans un premier temps me rendre en Argentine et finalement, j’ai atterri à Montevideo où les contacts étaient avancés. Arrivé sur place un représentant s’est occupé de moi de À à Z un ancien international uruguayen. El « Polilla » De Los Santos.

DZB: Comment s’est passé ton aventure là-bas ?

Y.H: Au début très difficile, car l’adaptation avec le football local était très difficile. J’ai mis 3 mois avant d’être opérationnel et par la suite que du bonheur. Un seul bémol, le manque de ma famille et notamment de mes parents. C’est aussi à cause de cela que je suis revenu sur Paris. Car avant de partir d’Uruguay, j’ai reçu un contact d’un club Péruvien…mais ma décision de rentré en France était prise…

DZB: Quel est le niveau du football en Amérique du sud ?

Y.H: Le niveau physique est très exigeant. Le football Uruguayen est très atypique. Il puise ces racines dans le football britannique avec un brin de folklore latino. C’est du box to box, avec beaucoup de duel et d’intensité et parfois des coups d’éclat qui font plaisir aux yeux. Les gens vivent le football du matin au soir. Je pensais avoir tout vu avec le public En Algérie mais là-bas c’est une autre dimension…

DZB: Quels sont Tes objectifs en club ? Puis personnels ?

Y.H: Mes objectifs sont de me stabiliser dans un club dans l’optique de ma fin de carrière. Prendre du plaisir sur le terrain, être décisif mais aussi préparer ma reconversion. J’aimerai passer mes diplômes d’entraîneur et entraîner dans un premier temps une équipe de jeune en parallèle de ma carrière de joueur.

DZB: Quelles sont tes qualités et tes défauts dans le jeu?

Y.H: J’apprends de mes erreurs chaque jour et j’essaye de progresser jusqu’à la fin de ma carrière. Je travaille énormément les coups de pieds arrête et mon jeu de tête. Concernant mes qualités, je suis un renard des surfaces, j’aime être à la limite du hors jeu, provoquer mes adversaires et être présent ou tombe le ballon.

DZB: Quelles sont tes statistiques cette saison ?

Y.H: Actuellement c’est une saison assez compliqué pour moi. J’ai changé de club à l’intersaison et je n’ai pas encore eu la chance d’évoluer en match officiel avec l’équipe 1er du SC Feignies suite à ma signature en janvier. Je suis actuellement toutes compétitions confondues à 11 buts pour la saison 2015-2016.si yacien houeir

DZB: Cela veut dire que tu fais que les entraînements et les matchs amicaux?

Y.H: Après ma signature, j’ai appris que nous étions 8 mutés…il ne peut y en avoir que 6 sur la feuille de match ce qui complique ma situation. Donc je suis toute la semaine avec le groupe cfa2 et je prends du temps de jeu avec la réserve en DHR. J’ai d’ailleurs figuré dans l’équipe type cette semaine suite à ma prestation de ce week end. Je te rassure je ne joue pas arrière droit lol

DZB: Serais-tu intéressé pour rejoindre le championnat algérien dans l’avenir ?

Y.H: J’ai déjà eu l’opportunité de le faire. Lorsque j’étais plus jeune j’ai eu quelques contact avec le MO Bejaia mais rien de concret. J’ai des amis qui ont évolué en Algérie ou qui évolué encore comme Abdelmalek Mokdad avec qui j’ai joué au FC Les Lilas. Je regarde chaque week-end le championnat. Mon père a évolué au NA Hussein Dey et au NARB Reghaia. Je suis avec attention les résultats de l’USM Alger et de la JS Kabylie qui sont des clubs que j’apprécie depuis mon enfance. Après dans ma famille il y a des supporters du MCA, de l’USMA, de la JSK, du MOB et du NAHD… Mais avec ma vie de famille cela serait compliquer maintenant..

DZB: Quel est ton modèle à ton poste?

Y.H: Gabriel Batistuta. Après j’apprécie énormément le jeu de Suarez

DZB: As-tu un joueur favori en sélection algérienne?

Y.H: Bien sur un joueur qui viens de ma ville de Montreuil et qui s’appelle comme moi Yacine….Brahimi. Nous avons des amis en commun.si yacine houiri

DZB: Quel est ton club de rêve ?

Y.H: Je suis supporter du PSG depuis ma jeunesse. Mais des clubs comme Liverpool, Boca Juniors, le Barça de part leurs histoires m’ont toujours fait rêver…ils ont des publics fantastiques.

DZB: As-tu un message ou une dédicace pour nos lecteurs ?

Y.H: Tout d’abord un grand merci à DZBallon d’avoir pensé à moi pour une interview. Une dédicace pour tous les amoureux du football algérien et en espérant dans les années à venir une victoire de notre équipe nationale à la CAN.Merci à toi Farid pour ce que tu fais pour la diaspora algérienne. Amitiés.


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here