A la découverte de Melissa Samri, ESAP Metz

0
303

DZBallon a été à la découverte d’une jeune Franco-Algérienne qui joue à l’ESAP Metz en d2. Melissa Samri, nous dévoile dans cet entretien, son parcours mais aussi ses ambitions pour le futur.

DZB: Salut Melissa peux-tu te présenter à nos lecteurs ?

M.S: Je m’appelle Melissa Samri j’ai 27ans , je suis d’origine algérienne, je suis née à Forbach , je joue à Metz ESAP en d2 féminine.

DZB: Quel est ton parcours footballistique ?

M.S: Je joue au foot depuis l’âge de 6 ans , je joué dans la rue avec mes amis , mon premier club et l’ US Far , ensuite je suis parti par ce que je n’avais plus le droit de jouer avec des garçons du coup je suis parti à Forbach pendant 3 ans , après 2 ans ou 3 ans à Sarrgemine , ensuite Algrange pendant 8 ans , enfin Metz ESAP d’ailleurs j’y suis encore ça fait 4 ans et j’y compte bien y rester;

DZB: À quel poste joues-tu ?

M.S: Attaquante.

DZB: Comment le football est devenu ta passion ?

M.S: Un jour, mon petit frère avait un ballon que ma mère lui avait acheté , et il m’a dit vient on fais un but à but , je lui et dit ok . Je commençais à gagner , ensuite il m’a dit vient on fait des jonglages , j’avais du mal et depuis ce jour là tout les jours après l’école, pendant les vacances , tout le temps je m’entraînais à faire des jonglages pour le battre et un jour j’ai réussi, puis j’allais au City tous les jours avec mes amis d’enfances, ils m’ont dit inscris toi au foot du coup je me suis inscrite à l’US Far et j’ai plus jamais arrêter le foot. C’est devenu une drogue depuis.

DZB: Quels sont tes objectifs en club puis personnels ?

M.S: Mes objectifs en club c’est déjà, ce maintenir , en d2 , et pourquoi pas monté un jour en d1 .

DZB: La sélection algérienne est actuellement en reconstruction serais-tu intéressée ?

M.S: Oui j’ai toujours voulu intégré l’équipe nationale algérienne, j’avais eu l’occasion d’y aller , mais mon père ne voulais pas jetait trop jeune je n’avais que 16 ans .

DZB: Comment as-tu eu l’occasion d’y aller ?

M.S: Khadidja Bettahar, ancienne entraîneur d’Algrange, est venu chez mes parents pour me prendre sous son aille, elle a demandé à mon père, si il était d’accord pour allez faire une sélection en Algérie, mon père a dit non , du coup je n’ai pas été, j’étais déçu, pendant une semaine je ne mangeais plus , par contre javais signé à Algrange, la première fois mon père avais dit non, puis elle a insisté une deuxième fois , et là mon père a dit oui , j’étais là plus heureuse , en tout les cas je ne sais pas comment la remercier pour tout et que à fais pour moi .D’ailleurs c’est encore khadidja Bettahar mon entraîneur, je la suis partout,  c’est ma 2e maman,lol.

DZB: Quelles sont tes qualités et tes défauts dans le jeu ?

M.S: Mes qualités ma vivacité ma rapidité, Mes défauts je parle beau oui sur le terrain, Je pense que quand on joue au foot, il faut communiquer sur le terrain mais moi je pense que j’abuse un peu mdr.

DZB: Quel est ton modèle chez les hommes puis chez les féminines ?

M.S: Mon modèle féminine Louisa Necib et Zinedine Zidane ches les hommes.melis

DZB: Quel est ton club de rêve ?(féminines)

M.S: Lyon

DZB: Serais-tu intéressée par une carrière à l’étranger ?si oui quel club ?

M.S: Oui Algérie ou Luxembourg mais Luxembourg quand je serai un peu plus vieille.

DZB: As-tu un message ou une dédicace pour nos lecteurs ?

M.S: Je dédicace ce message à Khadidja Bettahar, qui a toujours été présente dans n’importe quel situation à Morad Kermaoui et Samuel Filorizzo qui mon acheté ma premier perd de crampon et à tout ce qui mon supporté depuis tout ce temps mille merci , merci à toi aussi pour cet interview.


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here