Les vérités de Raouraoua sur le choix de Leekens

0
166

Georges Leekens est donc depuis jeudi soir le nouveau sélectionneur de l’Algérie, quelques semaines après la démission de Milovan Rajevac. L’ex-coach de la Tunisie a trouvé un accord avec sa Fédération et doit parapher ce vendredi son contrat. Selon Le Buteur, celui-ci doit durer deux ans, mais avec une clause permettant à la Fédération algérienne (FAF) de le débarquer à tout moment. Dans les colonnes du quotidien algérien, le président de la FAF, Mohamed Raouraoua explique que le choix du technicien belge était mûrement réfléchi. Mais il n’en était pas pour autant prioritaire.

Cinq autres entraîneurs auraient été contactés, mais, pour diverses raisons, les discussions n’ont pas abouti. Un temps annoncé comme l’heureux élu, Marc Wilmots aurait finalement décliné par mail. Rolland Courbis, lui, aurait exigé un salaire de 80 000 euros et un ex-international français comme adjoint. Quant à l’option Paul Le Guen, elle était elle aussi trop coûteuse en raison de sa volonté de ramener un staff complet. Enfin Alain Perrin aurait également rencontré Raouraoua, mais il a fait fuiter l’information dans la presse. Autre nom cité par le dirigeant algérien, celui de Roberto Mancini. Mais l’Italien a été recalé en raison de la barrière de la langue et de sa volonté de négocier après le match face au Nigéria le 12 novembre prochain. Un match qualificatif au Mondial 2018 et que dirigera finalement George Leekens, qui aura peu de temps pour préparer la prochaine CAN.

 

FootMercato.net


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here