Pourquoi Rolland Courbis a-t-il refusé la sélection Algérienne

0
261

A lire aussi >> L’Algérie a trouvé son sélectionneur 

« J’avais suggéré au président de venir avec Éric Abidal pour plusieurs choses, explique Rolland Courbis. Premièrement, parce qu’on a eu des discussions sur l’éventualité de prendre un jour une équipe nationale ou un club. C’est un garçon qui m’arrangeait très bien pour des tas de raisons : il est représentatif, a la réputation logique d’être sérieux, exemplaire dans son comportement et passionné par affection pour l’Algérie parce que sa femme est algérienne. Ensuite, il me permettait aussi de pouvoir avoir des relais d’une génération différente avec les joueurs algériens. Il a joué au Barça, donc je trouvais que c’était une bonne idée. Ça n’a pas été pris comme une bonne idée. »

« Comme si j’acceptais un contrat d’un mois renouvelable »

Vient ensuite l’autre raison majeure pour laquelle Courbis a refusé de prendre le poste de sélectionneur : « La durée de mon contrat devait être de vingt mois… mais résiliable tous les mois, sans aucune indemnité ! C’est-à-dire que si j’acceptais le challenge algérien, c’est comme si j’acceptais un contrat d’un mois renouvelable. Si tu parles à un joueur avant un match important et qu’il est au courant que si tu perds, ton contrat peut être résilié, tu n’as pas la même autorité, je suis désolé. Je resterai le plan B après Vahid, après Gourcuff, après Rajevac. Il y a eu Wilmots (qui n’a pas été nommé, ndlr) et maintenant il y a Leekens. Et bien le plan B que je suis, reste toujours fidèlement supporter de l’équipe d’Algérie, à qui je souhaite beaucoup de bonheur et de bons résultats. »

RMC-Sport.

 


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here