Gourcuff accuse Raouraoua d’imposer ses joueurs

0
32

L’ancien sélectionneur national, le Français Christian Gourcuff, n’a, selon toute vraisemblance, toujours pas digéré la “mauvaise” expérience vécue en Algérie. Celui-ci aurait déclaré que la principale cause de son départ est liée au comportement du président de la Fédération algérienne de football (FAF).

Selon Christian Gourcuff, Mohamed Raouraoua  “interférait” dans ses prérogatives. Selon le site sportif “Elmaidane”, qui a interrogé un joueur français du Stade Rennais où l’ex-sélectionneur national exerce actuellement, Gourcuff aurait avoué aux joueurs que ce qui le dérangeait le plus lorsqu’il était entraîneur de l’équipe nationale algérienne est le fait que le président de la FAF lui imposait certains joueurs. Ceci en plus de la pression exercée sur lui par “certains journalistes” et le public algérien.

Ce n’est pas la première fois que la “tendance” de M. Raouraoua à vouloir imposer des joueurs est évoquée dans les médias. Mais jusque-là, aucun technicien ne l’a ouvertement déclarée. Il y a eu la fameuse phrase de l’ancien sélectionneur, Vahid Halilhodzic : “Je ne suis pas un mouton”. Mais celui-ci n’est pas allé plus loin. Pour plus d’un, en prononçant cette phrase, le franco-bosniaque voulait fixer au patron de la FAF une ligne rouge.

Rappeler que Christian Gourcuff avait succédé à Vahid Halilhodzic en août 2014. En avril dernier, la fédération avait annoncé son départ sur “consentement mutuel”. Depuis, le Français est entraîneur du Stade rennais où évoluent deux internationaux algériens, Mehdi Zeffane et Ramy Bensebaini.

Elyas Nour


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here