Quatre internationaux ont changé de club

0
37

Le mercato hivernal en Europe a baissé rideau mardi à minuit, un mercato qui a vu quelques mouvements du côté des joueurs algériens, alors qu’il y a quelques semaines l’on annonçait des transferts en nombre des Verts.

A l’arrivée donc, seuls quatre internationaux algériens ont bougé. Allusion faite à Rais M’Bolhi, Carl Medjani, Adlène Guedioura et Smail Bennaceur. Le premier nommé espère enfin voir le bout du tunnel en rejoignant Rennes, club entrainé par l’ancien sélectionneur national, Christian Gourcuff. Il s’agit aussi du 13ème club du portier algérien, un véritable globe-trotter.

Quant à Medjani, il a fini par retourner au Trabzonspor, le club turc qu’il avait quitté il y a de cela une année, au cours de laquelle il a eu deux expériences en Espagne. La première avec Levante terminée sur une relégation de cette formation en deuxième division précipitant par là même le départ du défenseur algérien, et la deuxième avec le nouveau promu Leganes, où le joueur de 31 ans n’a pas eu beaucoup d’opportunités pour s’exprimer d’où sa décision de changer d’air. Guedioura, lui, a surpris plus d’un en quittant Watford pour Middlesbrough, une transaction conclue dans les dernières heures du mercato.

Enfin, le jeune Bennaceur a été prêté par Arsenal, où il était utilisé seulement en équipe réserve, au profit de Tour FC, un club qui lutte pour son maintien en Ligue deux française. Les autres joueurs pressentis pourtant avec force pour aller monnayer leurs talents ailleurs à l’occasion de ce mercato d’hiver, ont consenti finalement à poursuivre leur aventure avec leurs clubs respectifs. On pense notamment à Feghouli, Soudani, Ghoulam, Ghezzal et Belfodil.

Le premier nommé, était convoité par l’AS Rome, qui voulait profiter de sa situation difficile à West Ham où il ne jouait pratiquement pas, pour l’engager. Mais le club londonien ne l’a pas entendu de la même oreille. Mieux, depuis, le milieu offensif algérien bénéficiait de plus en plus de temps de jeu. Soudani, lui, était pratiquement sûr de partir, surtout que son contrat avec Dinamo Zagreb expire en juin prochain. Mais son club croate a décidé de le garder dans son effectif, quitte à le laisser partir librement l’été prochain. Idem pour Ghezzal, dont le contrat avec Lyon expire en juin 2017.

Concernant Ghoulam, son départ a finalement été différé en juin prochain, soit avant six mois de l’expiration de son contrat avec Naples, le club italien avec lequel le latéral gauche algérien n’a pas trouvé un terrain d’entente pour prolonger. Le fait que Ghoulam continue de percevoir le salaire le plus bas parmi ses coéquipiers le motive à changer d’air.

Belfodil, quant à lui, a failli atterrir cet hiver à Everton, après une excellente première partie de saison au Standard Liège, où il a réussi à se relancer, lui, qui a failli donner un coup dur à sa carrière en « s’exilant » la saison passée du côté des Emirats arabes unis.


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here