Réunion aujourd’hui au bureau fédéral, que décidera Raouraoua?

0
184

Les regards seront braqués aujourd’hui vers le Centre technique de Sidi Moussa où se tiendra la première réunion post-CAN du Bureau Fédéral de la Fédération algérienne de football(FAF).

Un rendez-vous au cours duquel il sera question évidemment d’évoquer la dernière participation algérienne dans la fête continentale au Gabon, une participation somme toute décevante, comme l’atteste l’élimination dès le premier tour des Verts. Depuis d’ailleurs, beaucoup d’eau a coulé sous les ponts.

Le président de la FAF, Mohamed Raouraoua, que l’on croyait intouchable, fait l’objet d’acerbes critiques, y compris de la part du premier responsable du secteur, en l’occurrence, le ministre de la Jeunesse et des Sports, El Hadi Ould Ali.

Plusieurs voix s’élèvent pour réclamer tout simplement son départ. Justement, le conclave d’aujourd’hui pourrait nous renseigner sur les intentions de Raouraoua dont le mandat prendra fin dans les toutes prochaines semaines.

En attendant, il y a lieu de s’interroger sur l’attitude que vont prendre les membres du bureau fédéral au cours de cette réunion. Vont-ils oser demander des comptes au patron du sport-roi en Algérie, après que sa gestion unilatérale du dossier de la sélection algérienne a été vouée à l’échec ? C’est la question que se posent les observateurs, même si tout le monde est persuadé qu’un tel scénario n’est guère envisageable.

Tout le monde sait d’ailleurs que les membres du Bureau fédéral n’ont jamais levé le petit doigt pour contredire Raouraoua. Ils sont là pour cautionner les décisions du patron tout le temps. C’est justement ce qui a motivé Raouraoua à gérer à sa manière les affaires du football algérien et aussi et surtout la sélection nationale.

À l’arrivée, le « Club Algérie » touche désormais le fond, alors que le professionnalisme dans le pays n’a jamais décollé après sept ans de son entrée en vigueur. La réunion d’aujourd’hui pourrait également déboucher sur un appel à candidatures pour choisir un nouveau sélectionneur pour l’équipe nationale première qui reste sans entraineur depuis le départ du Belge George Leekens au lendemain de l’élimination des Verts au premier tour de la CAN-2017.


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here