FAF: Hannachi derrière Raouraoua

0
175

Son nom circule avec insistance depuis quelque temps dans les coulisses de la FAF comme étant un éventuel candidat à la succession de Mohamed Raouraoua à la tête de la première structure footballistique algérienne. Il s’agit du président de l’USMH, Mohamed Laib.

Présent lors de l’AG de la LFP, le boss harrachi a été interpellé par la presse pour confirmer ou infirmer les informations concernant son intention de participer à la course menant à l’auguste maison de Dely-Brahim.

Il faut dire que l’homme ne ferme pas la porte. Il a même confié être disposé à prendre la place de Raouraoua si le départ de ce dernier se confirme et si les membres de l’assemblée générale approuvent sa candidature. «Moi, je ne suis pas demandeur. Dans le cas où Mohamed Raouraoua ne postule pas pour un nouveau mandat, je suis prêt à prendre sa place à condition qu’il y ait un consensus autour de ma candidature. On verra plus clair après l’assemblée générale ordinaire de la FAF», explique Laib.

En tout cas, Laib a raison de ne pas aller vite en besogne. C’est qu’ils sont nombreux les membres de l’AG à ne pas perdre espoir de convaincre Raouraoua à briguer un nouveau mandat. C’est le cas de le dire pour le ‘’Doyen’’ des présidents des clubs de la Ligue 1, en l’occurrence Mohand Cherif Hannachi. «On ne trouvera pas mieux que lui. Raouraoua a révolutionné la FAF et il ne mérite pas autant de critiques. On va tout faire d’ailleurs pour le convaincre de briguer un nouveau mandat. Le fait qu’il ne se soit pas encore prononcé à ce propos, nous motive à aller jusqu’au bout de notre entreprise », déclare le boss kabyle. En fait, Hannachi fait partie d’un groupe de présidents de clubs de l’élite, à leur tête Omar Ghrib du MCA, et Hassen Hamar de l’ESS, qui préparent une motion de soutien à Raouraoua et activent pour faire rallier le maximum des membres de l’AG à leur cause.

Raouraoua, lui, a présenté hier les derniers bilans de son mandat. Le mandat du Bureau fédéral a expiré pour l’occasion, et une commission électorale a été élue lors de l’AG ordinaire de la FAF. Cette commission va donc prendre le relais et gérer les affaires courantes de la Fédération jusqu’à l’élection du nouveau président le 20 mars prochain.


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here