Aissa Mandi: »Notre génération n’a pas encore dit son dernier mot »

0
204

Celui qui a hérité du brassard de capitaine des Verts lors de la précédente CAN, Aïssa Mandi, reste persuadé que la génération actuelle des Fennecs est loin d’être finie. Les critiques dont elle a fait l’objet après sa sortie prématurée lors du rendez-vous continental gabonais est loin d’avoir raison sur son moral.

Dans une déclaration à un journal espagnol, l’actuel défenseur central du Real Betis persiste et signe que le groupe actuel de l’équipe nationale n’a pas encore dit son dernier mot, même si pour le Mondial de Russie cela semble mal parti. Il promet que l’équipe nationale va revenir en force lors des prochaines échéances.

L’arrivée d’un nouveau coach à la tête de l’équipe nationale, en la personne de l’Espagnol, Lucas Alcaraz, un entraîneur que l’ex-capitaine de Reims dit ne pas connaitre bien, surtout qu’il est à sa première saison à la Liga. En tout cas, le joueur se montre optimiste quant à la réussite de la nouvelle aventure de l’ex-driver de Grenade avec les Fennecs. «Si tout va bien avec lui, nous pourrons bâtir cette grande équipe d’Algérie.

Le football en Afrique est certes très difficile, car il y a de grandes sélections. La nôtre l’est aussi. Même si beaucoup de choses se sont passées lors de la dernière CAN, on est encore loin de la fin d’une génération surtout que la plupart de nos meilleurs joueurs restent dans l’équipe. Nous allons essayer de revenir très forts pour atteindre nos objectifs», promet Mandi.
Il s’engage en outre à ce que tous les joueurs soient disponibles pour donner main forte au nouveau sélectionneur pour atteindre les objectifs sous sa coupe : «Je ne pense pas que le fait de jouer en Espagne va me servir particulièrement, après, nous avons de très grands joueurs qui évoluent dans les meilleurs championnats européens, et on va l’aider à réaliser nos objectifs. Nous avons des défis intéressants, avec les éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations de 2019 et d’autres matchs importants à jouer, donc beaucoup de travail nous attend».


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here