Zetchi défend son choix du sélectionneur devant le BF

0
46

Il aura fallu attendre près d’un mois après la nomination de l’entraîneur espagnol, Lucas Alcaraz, à la tête de la sélection nationale de football, pour que le nouveau président de la FAF, Kheireddine Zetchi, réunisse ses assistants pour leur expliquer les critères qu’il avait prônés pour faire son choix très controversé.

Mais si l’on se réfère au communiqué de la FAF, publié sur son site web officiel au surlendemain de la deuxième réunion du nouveau bureau fédéral, le choix de Zetchi a été finalement approuvé à l’unanimité. Une manière évidemment pour les nouveaux locataires de l’auguste maison de Dely-Brahim de balayer d’un revers de main toutes les informations ayant circulé au sujet de divisions précipitées au sein de la nouvelle équipe dirigeante du sport roi en Algérie, à cause notamment du dossier du sélectionneur national.

L’on est même allé jusqu’à dire que le premier vice-président, Rebbouh Haddad, en particulier, était contre l’arrivée du technicien ibérique. Une rumeur confortée par le boycott de l’homme du diner offert à l’ex-driver de Grenade à son arrivée à Alger.

C’est que l’actuel patron de l’USMA avait engagé des pourparlers avec une ‘’grosse pointure’’, une démarche ‘’cautionnée’’ par le ministre de la jeunesse et des Sports, El Hadi Ould Ali, qui ne cessait d’ailleurs de déclarer que les Verts devraient être dirigés par un coach d’envergure internationale.

Un critère qui ne remplit guère Alcaraz, dont le palmarès est pratiquement vide, étant donné qu’hormis une finale de coupe d’Espagne, il n’a réalisé aucune performance en Liga espagnole. Mais pour préserver l’homogénéité du bureau fédéral, Haddad et les autres assistants de Zetchi ont préféré calmer le jeu et laisser au nouveau patron technique des Fennecs le temps nécessaire pour faire ses preuves.

Le B.F n’avait pas besoin de problèmes dès les premières semaines de son ère, surtout après tout ce qui a été dit au sujet de la manière avec laquelle Zetchi et ses pairs ont été « imposés » aux membres de l’assemblée générale de la FAF.


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here