Un Franco-Algérien va signer un contrat pro avec le PSG

0
71

Le Paris Saint-Germain veut s’appuyer sur un centre de formation de grande qualité pour les année à venir afin de bâtir en partie son équipe première.  C’est annoncé depuis l’arrivée des investisseurs qataris en 2011 et on a vu des choix faits pour améliorer la formation. Seulement reste le problème de garder les talents et les convaincre d’être patients et travailleurs pour avoir une place en professionnel. Des dossiers sont souvent très délicats et 1 fait le point ce matin sur plusieurs d’entre eux.
« Adli, Gomes, Zagadou… Paris est soucieux de sa jeunesse. Au fil des années, c’est devenu un enjeu symbolique. Les jeunes Parisiens, dont le centre de formation est classé au 2e rang par la FFF, disposent d‘une solide cote parmi les recruteurs. Dan-Axel Zagadou a l’embarras du choix. Il a échangé avec le staff de Manchester City en début d’année. Des contacts qui n’ont guère été du goût du club de la capitale.
Pendant plusieurs mois, le PSG, qui lui a proposé un contrat lucratif de cinq ans assorti d’une intégration immédiate dans le groupe pro, ne l’a pas autorisé à participer aux matches de la CFA. Un dégel a eu lieu récemment avec une apparition lors d’une séance d’Unai Emery. Suffisant pour le convaincre de s’engager ? La tendance reste à un départ.

Pour les dirigeants, le cas de Yacine Adli (16 ans) qui suscite des intérêts (notamment en Allemagne). Un rendez-vous avec les dirigeants parisiens est fixé. Paris va devoir gérer son avenir. Mais, dans ce dossier, comme dans les autres, le flou entourant la direction sportive n’aide pas à une finalisation rapide… »
Les jeunes sont très importants et ont leur place dans le projet, mais ils ne peuvent pas toujours jouer.
Il y a clairement un risque de perdre quelques jeunes talents cet été et c’est regrettable. N’oublions pas tout de même qu’il est presque impossible de garder tout le monde et de les faire progresser pour s’installer parmi les meilleurs du monde. Le plus important est de réussir à conserver l’élite d’entre eux, dans le niveau footballistique comme la mentalité.
Il n’est pas simple de s’imposer au PSG et cela est normal. C’est le cas de tous les grands clubs. Il faut qu’il soit bien compris qu’un jeune de 17 ans ne peut pas forcément jouer régulièrement au cours d’une saison. Il y a une forte obligation de résultats et plusieurs joueurs de haut niveau qui doivent avoir du temps de jeu. Le tout étant de troucer l’équilibre qui convient à la grande majorité.


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here