Idriss Saadi: « Alcaraz m’a laissé une très bonne impression »

0
877

Interviewé par nos confrères du buteur, Idriss Saadi s’est dévoilé en parlant du sélectionneur et de l’équipe nationale.

Parlons un peu de la sélection nationale. À l’image de plusieurs de nos joueurs professionnels, vous avez rencontré le nouveau sélectionneur national Lucas Alcaraz récemment. Quel a été son discours ?
Il a parlé de son projet à la tête de la sélection, de ces principes à lui et de la ligne de conduite qu’il allait adopter.
Son discours vous a séduit ?
Oui. 
Quelle impression vous a-t-il laissée ?

Une impression de renouveau pour la sélection et une envie d’emmener tout le monde de l’avant.
Le coach vous a-t-il paru comme quelqu’un de rigoureux (à la Vahid Halilhodzic) ou bien plus un communicateur et ouvert d’esprit avec ses joueurs ?
Les deux. Après, nous n’avons pas discuté très longtemps non plus. L’essentiel était de comprendre la ligne directrice du projet de la fédération.
Peut-on déduire que le fait d’avoir rencontré le coach national signifie que vous allez être présent lors du prochain stage ?
Non, ça ne veut rien dire du tout. Il a vu tous les joueurs, pas que moi.
Le fait que le coach ne maîtrise pas le français peut-il constituer un problème, selon vous ?
Non, pas du tout. De nos jours, dans le football moderne, on est amené à évoluer dans des championnats où on parle différentes langues. Tout le monde saura d’adapter, ne vous inquiétez pas.
Le 11 juin prochain, la sélection aura à disputer un match extrêmement important face au Togo pour le compte de la première journée des éliminatoires de la CAN 2019. Comment voyez-vous cette partie ?
Il faut que tout le monde soit prêt pour ce rendez-vous et aide la sélection à atteindre ses objectifs. Évidemment, pour réaliser ça, il faudra obtenir des victoires.
Le public algérien est toujours sous le coup de la déception après la mauvaise CAN réalisée par la sélection. Appréhendez-vous les retrouvailles quand on sait que le match du Togo et même celui d’avant en amical face à la Guinée se joueront à domicile, au stade Mustapha Tchaker de Blida ?
Non. Je pense qu’il faut tout faire pour reconquérir notre public. Cependant, je sais que le public algérien ne laisse jamais tomber sa sélection. Il faudra donc lui rendre ce qu’il nous a toujours donné.
Optimiste donc pour l’avenir de la sélection ?
Bien sûr, et pourquoi ne pas l’être ?
Peut-être parce que la sélection reste sur une série de cinq matchs officiels disputés sans la moindre victoire…
Certes, mais comme je vous l’ai dit, on veut tous repartir du bon pied et pour cela, il faut aussi être optimiste jusqu’au bout.
Merci, Idriss, pour votre disponibilité.
Pas de souci. À bientôt inch’Allah.


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here