EN: L’heure de Hassani n’a pas encore sonné

0
203

Le nouveau venu dans l’effectif des Verts Ilias Hassani n’a pas eu la chance de son équipier Attal.

Si le Paciste a eu sa chance dès le premier match suivant sa première convocation, en revanche le joueur de Vereya de Bulgarie doit prendre son mal en patience avant de faire son baptême du feu. L’ancien défenseur de Bordeaux et comme on vous l’expliquait récemment présente la même situation que Mbolhi lorsqu’il avait rejoint les rangs de l’EN en 2010. Il a certes pris part à un ou 2 matches avec les jeunes de l’équipe de France mais c’était dans un cadre amical, il n’a donc pas besoin d’une procédure compliquée pour changer son identité sportive. Néanmoins, la FAF doit attendre le OK de la FIFA pour enfin pouvoir l’aligner, et ce feu vert tarde à venir, il a déjà fait perdre au jeune Hassani l’occasion de jouer contre la Guinée, puisque son nom a été barré de la feuille du match, il n’y était même pas concerné. La FAF qui ne laisse rien au hasard au risque de s’exposer aux sanctions de l’instance mondiale, d’ailleurs une source de la Fédé affirme que tous les binationaux ayant rejoint l’EN ont été soumis à cette petite enquête, le fait de choisir l’Algérie et pas le 2e pays pour un binational, passe forcément par cette procédure, la FAF a d’ailleurs commencé par contracter la FFF avant de prendre attache ave la FIFA, cette dernière a pris beaucoup de temps pour répondre, et la FAF a donc relancé l’instance mondiale lundi, pour éventuellement faire bouger les choses rapidement et pouvoir aligner Ilias, mais à cause d’un séminaire qui se tient actuellement, les services concernés au niveau de la FIFA n’ont pas envoyé de réponse, mais d’après la même source, sa qualification n’est qu’une question d’heures, elle est attendue d’un moment à l’autre mais est-ce que ça va changer quelque chose ?

Fini les matches amicaux

La FAF sait qu’elle risquait gros en faisant jouer Hassani sans l’approbation de la FIFA, il a été donc ménagé, mais aura-t-il vraiment une autre chance ? Pas facile, d’autant plus que le seul rendez-vous amical vient de passer, il n’y aura désormais que des matches officiels, à commencer par celui de dimanche face au Togo, puis ceux de la Zambie en septembre et les autres rencontres des éliminatoires du Mondial, cela rend la mission d’essayer le joueur un peu compliquée surtout que le coach n’a pas beaucoup de renseignements le concernant, et se contente pour le moment de le voir aux entraînements. Est-ce suffisant pour le titulariser ? Et quand ? Attendons donc sa qualification pour voir.


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here