Attal: « Jouer en Europe est un rêve pour moi que je veux réaliser »

0
224

Le néo-international Youcef Attal qui a impressionné les observateurs lors des deux derniers matches disputés par l’EN se dit fier de ses deux prestations même s’il est conscient qu’il doit encore travailler pour améliorer son niveau. Le joueur du PAC revient dans cet entretien qu’il nous a accordé hier sur sa première participation avec les Verts et comment il a vécu ces moments qui resteront gravés dans sa tête. L’enfant de Mechtras pisté par le Bétis de Séville et le Deportivo la Corogne souhaite de tout cœur embrasser une carrière professionnelle en Europe cet été. Concernant sa blessure à l’épaule contractée contre le Togo, il dira qu’il est en train de la soigner et en principe il sera complètement rétabli avant la fin de ce mois.

Donnez-nous des nouvelles sur votre blessure à l’épaule contractée contre le Togo…

J’ai fait les radios nécessaires qui ont révélé que je souffre de l’épaule. Le staff médical m’a prescrit 21 jours d’indisponibilité. Je suis en train de suivre les soins nécessaires et si tout va bien d’ici la fin du mois je serai complètement rétabli.

Une blessure qui est mal tombée pour vous, n’est- ce pas ?

Heureusement que cette blessure n’est pas trop méchante, Comme je vous l’ai dit, je devrais reprendre l’entraînement à la fin du mois.

Aux dernières nouvelles, le Bétis de Séville compte vous recruter après avoir été convaincu par vos qualités ?

Ce serait un honneur pour moi d’aller jouer en Liga .Mon rêve est d’embrasser une carrière professionnelle en Europe.

La presse espagnole affirme que vous êtes proche du Réal Bétis ?

Les essais ont été concluants et les responsables de ce club ont été satisfaits de mon rendement, mais pour vous dire que je vais signer dans ce club demain ou dans les prochains jours je ne sais pas encore. Il faudrait poser la question au président du Paradou.

Donc, c’est le PAC qui négociera votre transfert ?

Oui, car je suis encore sous contrat avec le Paradou AC. Je fais confiance au président qui va certainement défendre mes intérêts lors des négociations.

On a appris que d’autres équipes en Europe sont sur vos traces ?

Je ne sais pas, car c’est le président qui se charge de mon transfert en Europe.

Depuis votre premier match avec la sélection algérienne, est-ce que vous ressentez qu’il y a un changement dans votre vie ?

Oui, un peu, car je suis plus sollicité et les gens ne cessent de m’encourager et de me parler de mes deux prestations contre la Guinée et le Togo. Je dois gérer mes émotions et surtout garder les pieds sur terre car ce n’est qu’un début.

Justement, si on revient un peu à votre première convocation avec l’EN. Comment avez-vous vécu tout cela pendant le rassemblement au CTN ?

Au début, j’étais un peu impressionné de voir devant moi des joueurs évoluant dans de grandes équipes en Europe comme Brahimi, Mahrez, Slimani, Feghouli et j’en passe mais franchement tout ce monde est venu vers moi pour me mettre à l’aise et c’est comme ça que j’ai vite intégré le groupe facilement. J’ai trouvé un groupe formidable et des joueurs de bonne famille.

On vous a senti à l’aise sur le terrain comme si vous étiez ancien dans la sélection…

C’est un peu grâce aux encouragements de Bensebaïni, Medjani et Slimani qui m’ont beaucoup parlé avant le match pour m’enlever le trac. Ils m’ont mis à l’aise et à partir de là je me suis dit qu’il faut se défoncer et se donner à fond. Dieu merci, je suis fier de mon rendement mais je dois encore travailler car le plus dur est à venir.

Le sélectionneur a dû beaucoup vous parler avant le match contre le Togo…

Il m’a orienté en me donnant des directives bien précises. A la fin du match, il est venu me féliciter pour ma prestation.

Une première sélection officielle couronnée par un succès, ça doit vous faire plaisir, n’est-ce pas ?

Effectivement, j’ai vécu une semaine de rêve et j’espère pouvoir encore avoir du temps de jeu avec la sélection nationale

Le public de Blida a beaucoup scandé votre nom .Quel est votre sentiment ?

C’est une reconnaissance qui me va droit au cœur. Je le remercie beaucoup pour ses encouragements.

La sélection algérienne sera appelée au mois de septembre à jouer deux matches comptant pour les éliminatoires de la Coupe du monde 2018 contre la Zambie .Vous ambitionnez certainement de faire partie de la liste d’Alcaraz…

Oui, je veux rester le plus longtemps possible en EN, porter le maillot des Verts est quelque chose d’extraordinaire.

Pensez-vous que la sélection algérienne a encore des chances de valider son billet pour la Coupe du monde-2018 en Russie ?

Je reste confiant quant à la capacité de l’EN de décrocher sa place pour la Coupe du monde-2018 en Russie. Il faudrait y croire et jouer à fond nos chances.

dzcompétition.com


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here