La galère de Belfodil au Standard

0
200

L’attaquant international algérien vit des moments compliqués avec son équipe. Écarté pour soi-disant son comportement et le fait de ne pas se donner à fond, le joueur est dans le dur. Seul un transfert peut le libérer.

On ne s’attendait certainement pas à ce que le joueur formé à Lyon déchante aussi vite au Standard. Le tout à cause de son transfert raté vers Everton la saison passée. En effet, Belfodil a mal vécu la chose et désormais, il se retrouve hors du groupe professionnel sur décision de son entraîneur Ricardo Sa Pinto qui lui reproche son manque d’implication aux entrainements. Le joueur devait reprendre l’entraînement hier en attendant de connaitre son sort pour la suite. Il est clair que Belfodil est dans le dur actuellement du moment que son entraîneur pourrait ne pas le laisser reprendre avec les pros et le laisser à la disposition de la réserve comme il l’avait fait pour le précédent match de championnat.

José Jeunechamps : «C’est quelqu’un d’entier»

Interrogé par la Dernière heure, son ancien entraîneur José Jeunechamps a pris sa défense et a fait savoir : «Ishak a été bercé dans ce monde des grands clubs comme Lyon ou Paris et n’a donc peut-être pas l’habitude de se donner à fond tous les jours. Cependant, c’est quelqu’un d’entier, qui dit ce qu’il a sur le cœur. Il ne réfléchit pas tout le temps avant de prendre la parole mais s’il estime avoir commis une erreur, il vient immédiatement s’excuser. Dans le vestiaire, il n’est pas celui qui reste dans son coin, sans parler à ses équipiers. C’est un garçon très abordable. Sur le terrain, il y a eu un avant et un après mercato même s’il assure que c’est faux.»

Dindane : «On lui vole une année de sa carrière»

Un joueur a vécu ce que vit l’algérien et c’est Aruna Dindane. Ce dernier a été empêché de quitter Anderlecht pour l’Angleterre il y a plusieurs saisons. Il est intervenu pour la DH sur cette affaire et a fait savoir : «Si j’avais un conseil à lui donner, je lui dirais de ne jamais oublier qu’il n’a rien fait de mal. Un footballeur n’a que quinze ans de carrière. Quinze pour vivre tous ses rêves et se mettre à l’abri. Dans le cas présent, les dirigeants sont en train de lui prendre une année de son parcours professionnel. Qu’il reste droit et il en sortira grandi.» Désormais, on peut dire que seul un transfert pourrait lui permettre de se relancer et d’oublier tout ce qu’il est en train de vivre avec ses dirigeants actuellement. La Dernière heure qu’il n’y a que très peu de chances pour qu’il retrouve l’équipe professionnelle mais rien n’est sur pour autant.

dzcompétition.com


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here