Algérie-Libye: Une erreur d’Alcaraz dans le onze entrant?

0
248

Pour le compte de leur match aller du dernier tour éliminatoire du Championnat d’Afrique des Nations (CHAN-2018) qui aura lieu au Kenya, les Verts se sont inclinés au stade Chahid Hamlaooui hier soir face aux Libyens sur le score de deux buts à un.

Dans un match où les Verts étaient bien favoris face aux Libyens, ces derniers ont finalement eu gain de cause à la suite d’une prestation des plus remarquables. Le onze aligné par le sélectionneur des Verts a surpris les observateurs. Le premier responsable du staff technique, Lucas Alcaraz, s’est aventuré en alignant trois centres-avant, en l’occurrence, Boulaouidet, Hamzaoui et Derfalou en laissant sur le banc de brillants joueurs comme Meziani, Chérif El-Ouazzani et Bendebka. Des choix qui ont surpris le public algérien et notamment les observateurs. Le moins que l’on puisse dire est que  le sélectionneur de la Libye, Salem Damja, a montré toutes ses capacités en réussissant à battre le technicien espagnol Lucas Alcaraz. Ce dernier s’est vu même être critiqué pour ses choix de 25 joueurs retenus pour la double confrontation face à Libye lorsqu’il a fait appel à des joueurs moins brillants la saison écoulée en Ligue 1 Mobilis. Selon de nombreux observateurs, des joueurs comme Zemmamouche, Meftah, Raïah, Djabou, Hamia et Aït-Ouamar méritent de figurer dans cette sélection de 25 joueurs. Revenons à cette défaite inattendue, et malgré la belle entame des poulains du sélectionneur Lucas Alcaraz qui ont réussi à ouvrir le score à la 1re minute de jeu par l’entremise d’Oussama Darfelou, à la suite d’un travail individuel de l’attaquant usmiste, la défense des Verts composée de Ziti, Ferhani, Madani et Bedrane a fini par prendre de l’eau. La joie de l’ouverture du score n’a duré que six minutes, puisque l’attaquant libyen El-Ayat Mohamed-Ibrahim a réussi d’égaliser, après une boude du portier Rahmani. Auteur d’une sortie hasardeuse, le gardien du CSC a permis aux visiteurs de remettre les pendules à l’heure. Les Verts ont, certes, effectué plusieurs tentatives pour reprendre les choses en main, en vain. A la 12e minute de jeu, Darfalou tire un coup franc direct, mais le ballon heurte le poteau du gardien adverse.  Boulaouidet a pour sa part raté deux belles occasions de secouer les filets et c’est ainsi que les Verts terminent la première mi-temps sur un score de parité d’un but partout. De retour des vestiaires, les visiteurs, plus déterminés, sont parvenus à doubler la mise à la 48e minute par l’intermédiaire d’ Ali Ellafi qui ne trouva aucune peine pour placer le cuir au fond des filets du gardien Rahmani. Touchés dans leur amour-propre, les algériens enchaînent les offensives sur le camp des Libyens, mais sans parvenir à franchir le mur défensif libyen. Ainsi donc, les hommes de Lucas Alcaraz  sont passés complètement à côté de leur sujet puisqu’en dépit de quelques tentatives menées notamment par le duo Boulaouidet-Hamzaoui, les Verts n’ont pas réussi à égaliser contre un adversaire plus déterminé et mieux organisé sur le terrain. Il faut aussi noter les changements tardifs du sélectionneur national qui a raté complètement son coaching. Après cette amère défaite à domicile, les chances de voir les camarades de Boukhenchouche au CHAN-2018 au Kenya sont vraiment compromises. Les Verts devront s’imposer avec plus de deux buts d’écart lors du match retour, qui aura lieu vendredi prochain en Tunisie et précisément au stade de Sfax.

dzcompétition


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here