Ligue 1 Mobilis: Retour en force des entraineurs étrangers

0
36

Six des 16 formations de la Ligue 1 ont choisi de faire confiance à des techniciens étrangers pour l’exercice 2017-2018 dont le coup d`envoi sera donné vendredi, alors qu’ils étaient trois sur le banc au cours des premières journées de la saison écoulée.

Les six clubs en question sont l’USM Alger, qui a décidé de reconduire son entraîneur belge Paul Put, en poste depuis octobre 2016, le MC Alger, qui a engagé cet été le Français Bernard Casoni, dont c’est la première expérience en Algérie, le CR Belouizdad qui s’est attaché les services du Franco-Serbe Ivica Todorov, le MC Oran avec le Suisso-Tunisien Moez Bouakaz, le nouveau promu le Paradou AC dirigé depuis la saison dernière par l’Espagnol Josep Maria Noguès et enfin le DRB Tadjenanet qui a jeté son dévolu sur le Français François Bracci, dont la première expérience en Algérie remonte à la saison 2003-2004 avec le CS Constantine.

Soit le double du nombre de coachs étrangers sur la ligne de départ de l’exercice 2016-2017, à savoir le Franco-Portugais Didier Gomes da Rosa (ex-CS Constantine), le Français Sébastien Desabre (ex-JS Saoura) et Moez Bouakaz (ex-RC Relizane). De tout ce beau monde, seul Bouakaz a réussi à se maintenir en poste de la première à la dernière journée de championnat.


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here