Après sa liste des 23, Alcaraz sévèrement critiqué

0
190

Attendue avec impatience, la liste des 23 joueurs concernés par la double confrontation contre la Zambie suscite déjà la polémique. C’est que certains éléments retenus manquent terriblement de compétition, ce qui pousse à s’interroger sur les raisons de leur convocation.

Ainsi, après avoir été sévèrement critiqué pour ses choix concernant la sélection des locaux, éliminée récemment par la Libye dans les qualifications du CHAN-2018, voilà le coach national, Lucas Alcaraz qui remet ça, s’exposant à de nouvelles critiques. A titre d’exemple, des joueurs comme Guedioura et Medjani n’ont aucun match officiel dans les jambes depuis la reprise de la compétition.

Le premier n’entre plus dans les plans de son entraîneur en club, Middelburg, alors que le second est actuellement sans club, et ce après que sa formation turque, Trabzonspor, où il a fait son deuxième passage en janvier dernier, vient de résilier son contrat à l’amiable. Même le jeune défenseur, Attal, révélation du match contre le Togo et qui vient d’être transféré à titre de prêt à Courtrai, n’a jusque-là disputé aucun match officiel avec sa nouvelle équipe, lui qui revient juste d’une blessure contractée au cours de la dernière apparition de la sélection nationale en juin dernier à Blida.

Cela sans parler de son coéquipier Boudebouda, qui n’a même pas été convoqué pour la première sortie de son équipe, le MCA, en championnat de Ligue 1 Mobilis, tandis que Ghezzal a eu une intersaison compliquée, et son transfert vers Monaco ne s’est fait que dernièrement.

C’est dire que le onze national risque de se présenter à Lusaka avec un effectif pas tout à fait au top de sa forme, sachant que les Verts disputeront pour la circonstance leur dernière chance dans la course à la qualification au Mondial-2018.

Si les Fennecs venaient à battre la Zambie lors de la double confrontation qui attend les deux équipes les 2 et 5 septembre prochain, ils pourraient aspirer à se relancer dans la course, surtout au cas où le leader du groupe B, à savoir le Nigeria, venait à faire un faux pas face au Cameroun.

Il y a quelques jours le président de la FAF, Kheïreddine Zetchi, qui n’a pas caché son désaccord avec Alcaraz à propos du choix de certains joueurs de la sélection des locaux, a mis à sa manière la pression sur le technicien espagnol, et ce en déclarant que l’ex-driver de Grenade est censé apporter sa touche personnelle lors des deux matchs face à la Zambie


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here