Les vrais raisons des propos de Ghoulam contre la sélection

0
725
Foto LaPresse - TanoPress 03/05/2015 Napoli (Italia) Sport Calcio Napoli-Milan Campionato di Calcio Serie A TIM 2014 2015 - Stadio San Paolo Nella foto: faouzi ghoulam Photo LaPresse - Tanopress 03 May 2015 Napoli (Italy) Sport Soccer Napoli-Milan Italian Football Championship League A TIM 2014 2015 - San Paolo Stadium In the pic: faouzi ghoulam

Depuis la fin de la rencontre et la deuxième défaite consécutive de notre équipe nationale face à la Zambie sur le score d’un but à zéro, une rumeur fuse de toute part : la retraite internationale de Faouzi Ghoulam.

D’après cette rumeur, le défenseur napolitain, âgé à peine de 26 ans, aurait demandé au staff technique national de ne plus faire appel à lui lors des prochaines rencontres, que ce soit pour le compte des éliminatoires de la Coupe du monde, que les deux matchs des mois d’octobre et novembre prochains face respectivement au Cameroun et au Nigeria, et ceux de la CAN 2019.

Et bien c’est faux et archi faux, puisque Ghoulam n’a jamais évoqué avec les membres du staff technique national l’idée de prendre sa retraite internationale.

Pourquoi alors cette rumeur a-t-elle vite circulé dans l’entourage des Verts et dans les médias quelques minutes seulement après le coup de sifflet final de l’arbitre malien.

Ayant eu vent de la mise à l’écart de certains joueurs, Ghoulam s’est senti visé

Et bien, rappelez-vous, dans notre édition de mercredi dernier, on vous faisait savoir que le président de la Fédération algérienne de football Kheiredine Zetchi s’était réuni avec les joueurs quelques heures avant le coup d’envoi de la rencontre.

Lors de cette réunion, la première depuis la défaite en Zambie, et au vu des attentes de tout un peuple pour faire justement oublier la débâcle à Lusaka, Zetchi a tenu un langage cru et clair vis-à-vis de Mbolhi et de ses coéquipiers. «En équipe nationale, on vient jouer avec plaisir et on doit se donner à 200%. Il ne faut que ça soit une corvée. Le maillot de cette équipe nationale est très cher. Si l’un d’entre vous se sent incapable de le mouiller, alors il vaut mieux qu’il reste chez lui et qu’il ne vienne pas en sélection. Il y a tellement de joueurs qui rêveraient de revêtir ce maillot», leur a lancé le président de la Fédération algérienne de football, nous a fait savoir un des joueurs présents.

Connu pour être très expressif, Zetchi, en laçant cette phrase, son regard était dirigé du côté de Ghoulam. C’est là que le joueur a réagi : «Si c’est moi qui suis visé dans votre discours, je peux vous le dire dès à présent : si vous voulez que je ne vienne plus en équipe nationale, il n’y a aucun problème, je peux rester chez moi.» Mais Zetchi n’a pas jugé utile de répliquer ou de commenter son intervention et a poursuivi sa réunion le plus normalement du monde.

Le boss de la FAF a poursuivi son discours le plus normalement du monde

Voici donc ce qui s’est passé. Et si le joueur avait réagi de la sorte, c’est tout simplement parce que, avant cette réunion, il avait entendu parler de la mise à l’écart temporaire de certains éléments de la sélection lors des prochains rendez-vous des Verts.

Des joueurs qui sont très en deçà de leur niveau depuis plusieurs mois maintenant.

C’est dire que l’information faisant état que Faouzi Ghoulam avait émis le vœu de ne plus revêtir ne maillot national est archi fausse.


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here