Mahfoud Kerbadj: »Alcaraz n’a pas l’envergure pour entraîner une sélection comme la notre »

0
1314

Entre le président de la FAF, Kheireddine Zetchi, et son homologue de la LFP, Mahfoud Kerbadj, le divorce est bel et bien consommé. Les deux hommes ne cessent de se livrer la guerre par médias interposés. Cette fois ci, Kerbadj en remet une couche au sujet du débat autour du sélectionneur national, Lucas Alcaraz, et son avenir à la tête des Verts.

Eh bien, le patron de la LFP ne se gène pas du tout en désavouant le choix du premier responsable du football algérien, étant donné que c’est ce dernier qui était derrière l’arrivée du technicien espagnol. Pis, aux yeux de Kerbadj, l’ex-président du Paradou AC n’a pas agi en véritable gestionnaire en faisant appel à un coach inconnu au bataillon.

«Il faudra admettre qu’Alcaraz n’a pas l’envergure pour entraîner une sélection comme la notre. Déjà, un simple regard sur le CV de technicien, montre que ce dernier est loin de postuler à diriger une sélection nationale, lui qui est passé par des clubs très moyens en Espagne, à ma connaissance», déclare l’ancien boss du CRB.

Il faut dire que la manière avec laquelle Zetchi avait engagé en avril dernier l’ex-driver de Granada a été remise aussi en cause par Kerbadj. Une manière pour ce dernier de dire que le successeur de Mohamed Raouraoua aux commandes du sport roi en Algérie manque terriblement de métier.

«Avant de nommer un entraîneur national, il fallait d’abord mettre en place une direction technique nationale digne de ce nom. C’est à sa dernière qui est censée choisir le coach national. Certains ne le savent pas, mais l’arrivée de Vahid Halilhodzic, l’un des meilleurs entraîneurs qu’a connu l’équipe algérienne, à la tête des Verts en 2012 fut le fruit d’un travail de consultation entre les membres de la direction technique nationale. à l’époque, c’était Boualem Laroum qui dirigeait cette structure», rappelle le président de la LFP.

Ce n’est pas tout, puisque même la manière avec laquelle certains cadres de l’équipe nationale ont été écartés des rangs des Verts en prévision de la prochaine sortie contre le Cameroun n’a pas été appréciée par Kerbadj qui en profite d’ailleurs pour asséner un autre coup à Zetchi. «Le président de la FAF n’avait pas à appeler les joueurs écartés pour leur annoncer l’information. De telles affaires sont exclusivement du ressort de l’entraîneur national. Je suis persuadé qu’un ressort est cassé entre Zetchi et les joueurs en question. Je me demande d’ailleurs comment va-t-il les accueillir lorsqu’ils seront rappelés en équipe nationale, car je reste convaincu que leur renvoi du ‘’Club Algérie’’ n’est que provisoire.


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here