Zetchi veut se séparer d’Alcaraz mais…

0
277

A en croire une source bien informée, les jours de Lucas Alcaraz sont désormais comptés. En effet, le sélectionneur espagnol devrait quitter, de manière officielle, le navire au mois de novembre prochain indique notre source. Le match du Cameroun, et surtout la défaite au-delà de la prestation moyenne, où on a pu voir des choses quand même positives, notre source nous révèle que le sort de Lucas Alcaraz était déjà scellé après la double défaite face à la Zambie où les deux piètres prestations de l’EN ne sont pas passées inaperçues. Le technicien espagnol a été trop critiqué, même d’en haut. Eh oui ! L’élimination en coupe du monde a beaucoup fait mal aux responsables qui ont mis beaucoup de moyens à la disposition de la Fédération, notamment en matière de sponsors, dans le but de mettre le groupe dans de bonnes conditions. La deuxième échec de suite de l’EN après le fiasco de Franceville, en janvier dernier, ne passe donc pas inaperçu et Alcaraz en fera les frais, du moins il y aura d’autres victimes !!! Bref, le changement à la tête de la barre technique de l’EN est souhaité d’en haut et les propos du ministre de la Jeunesse et des Sports en sont une preuve. Le président de la Fédération algérienne de football a donc compris le message. Il a compris qu’il faut changer car on n’est pas d’accord avec cette stratégie, surtout que les deux vice-présidents de la FAF qui sont très influents, à savoir Bachir Ould Zmirli et Rebouh Haddad, ne sont pas   d’accord. Autrement dit, le président de la FAF se retrouve dans l’obligation de se séparer du sélectionneur espagnol, Lucas Alcaraz, dans le but d’éviter trop de pression, notamment de l’opinion publique. Et donc, Alcaraz ne poursuivra pas l’aventure.

On cherche la meilleure formule pour le moins de dégâts possible
Du côté de la Fédération algérienne de football, on est en train d’étudier toutes les possibilités afin de trouver la meilleure formule pour se séparer de Lucas Alcaraz, mais surtout avec le moins de dégâts possible. Autrement dit, la FAF s’est retrouvée très embarrassée par rapport au contrat qu’a signé le technicien espagnol. Ce dernier est en position de force, faut-il le préciser. En cas de limogeage de la FAF, il touchera le reste des salaires jusqu’à la fin de son contrat, ce qui lui permettra d’empocher environ 1,5 millions d’euros. Maintenant que les choses sont claires, la FAF cherche toujours la manière mais, jusqu’à présent, rien n’a filtré. Le sujet est traité dans la discrétion la plus totale entre Zetchi et ses proches collaborateurs.

Le président songeait déjà aborder la question avec le sélectionneur
Hier, une nouvelle donnée a filtré à la FAF. Selon une source très proche du président, Kheireddine Zetchi voulait aborder le sujet avec Lucas Alcaraz, après le retour de la sélection du Cameroun, où elle a affronté les Lions Indomptables. Il comptait lui proposer une séparation à l’amiable pour mettre fin à la pression qui règne car même Alcaraz se sent gêné. Seulement, Zetchi a dû changer d’avis selon la même source, préférant laisser Alcaraz se concentrer sur le stage des locaux. Il lui a été conseillé par ses proches d’éviter d’aborder la question maintenant, en attendant d’avoir l’opportunité et c’est ce qu’a fait Zetchi, qui a reporté cette discussion à une date ultérieure.

L’Espagnol insiste sur les indemnités jusqu’à la fin de son contrat
Mais l’Espagnol ne veut rien entendre. Selon une source digne de foi, Alcaraz a confié à ses proches qu’il n’était pas prêt à quitter la sélection nationale comme ça. Pour lui, il est inconcevable de voir son contrat interrompu après l’élimination des A’ au CHAN et l’équipe A de la coupe du monde 2018, alors que les deux objectifs ne sont pas mentionnés dans son contrat. Quelque part, Alcaraz a bien raison car la FAF, ou bien le président Zetchi, n’ont pas bien négocié le contrat. C’est une erreur ! Donc, le technicien ibérique insiste sur son indemnisation jusqu’au dernier centime. Un message qui a été bien sûr transmis à Zetchi et ses collaborateurs.

DZCOMPETITION.COM


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here