EN: Deux entraineurs dans le viseur de Zetchi

0
451

L’avenir de l’actuelle composante de la barre technique nationale fait débat. A l’intérieur même de la Fédération algérienne de football, organisme chargé des affaires des équipes nationales.

Les mauvais résultats enregistrés depuis son installation à la tête de la barre technique devraient entraîner une décision de la FAF de mettre fin aux fonctions du sélectionneur, Lucas Alcaraz. Ce dernier ne fait pas l’unanimité suscitant les critiques acerbes des «footeux». A l’intérieur même du bureau fédéral de la FAF, on veut absolument «virer» le technicien ibérique et le plus tôt possible serait le mieux. L’équipe d’Algérie doit se doter d’un entraîneur en mesure de le remettre rapidement sur les bons rails de la performance. Lequel ? Chacun y va de sa propre vision. Des spécialistes et observateurs souhaitent que la barre technique nationale revienne à une compétence locale. D’autant plus que les grandes performances de l’EN ont été réalisées par un entraîneur algérien. D’autres pensent qu’il faut un technicien étranger capable de rééditer les exploits de Vahid Halilhodzic. Le débat enfle. Mais il semble que des membres du Bureau Fédéral aurait déjà arrêté le profil du futur successeur de Lucas Alcaraz. C’est ce qu’ont révélé hier des sources très au fait des affaires de la Fédération indiquant que des membres du BF seraient tentés sérieusement par Djamel Belmadi. Un binational connu pour ses attachements au pays de ses origines et dont la jeune expérience dans le «monde du coaching» est plus que favorable. Agé de 41 ans, l’ancien joueur du Paris Saint-Germain, de Marseille et de Manchester City aura laissé une forte impression depuis qu’il a entamé sa carrière d’entraîneur. Ayant débuté avec Lekhwiya (Qatar) en 2010, Djamel Belmadi s’est vite imposé offrant au club son premier titre national en 2011 avant d’enchaîner par un deuxième championnat en 2012. La Fédération du Qatar lui confie la sélection nationale B en 2013 avant de prendre une année plus tard l’équipe nationale première du même pays. Il impressionnant remportant, en effet, deux titres : la coupe du Golfe et la coupe de l’Asie de l’Ouest. L’autre technicien qui intéresse visiblement, apprend-on de mêmes sources, est le français Rolland Courbis. Des membres du BF mettent des pieds et des mains pour tenter de convaincre le président de la FAF, Kheireddine Zetchi d’engager des discussions sérieuses avec lui. Courbis a la cote, faut-il le souligner, en Algérie. Depuis son passage avec l’USM Alger marqué par des titres (arabe et locaux), le consultant de RMC semble avoir gagné l’admiration. Et ce n’est pas la première fois que le nom de Courbis est coté pour prendre les destinées des Verts. Après que l’ancien président de la FAF (Mohamed Raouraoua) ait décidé de résilier le contrat de Leekens, avait songé à Courbis. Son successeur (Zetchi) y a également pensé avant de jeter son dévolu sur l’école espagnole engageant Lucas Alcaraz.

DZCOMPETITION.COM


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here