Zetchi essaie de trouver une séparation à l’amiable avec Alcaraz

0
214

Il n’envisage pas de recourir à la FIFA

De son côté, le président de la fédération estime qu’il n’a pas d’autres choix que de trouver une solution à l’amiable du fait que c’est tout le monde qui souhaite le départ de Lucas Alcaraz, et qu’il ne souhaite pas donc aller contre vents et marrées et faire cavalier seul sur le sujet.

Sauf que trouver une solution pour une séparation à l’amiable n’est pas aussi évidente que cela apparaît. Lucas Alcaraz, qui avant le match contre le Cameroun a bien dit à ses proches à Sidi Moussa qu’il ne saisira pas la FIFA en cas de rupture de contrat, ne semble pas avoir changé d’avis. Sauf que le coach espagnol devra dans tous les cas de figure être indemnisé.

Quel sera le montant ? C’est bien sur ce volet que Zetchi et son coach devront parler pour tenter de trouver une issus qui arrangerait les deux parties, nous a aussi précisé Kheireddine Zetchi. Que la FAF ne débourse pas la totalité des indemnités, mais aussi qu’Alcaraz fasse des compromis de son côté aussi.

Certains membres du BF appréhendent la réaction de son agent

En fait, que les deux parties soient gagnantes, même si au final un coach qui aura travaillé six mois à la tête des Verts devrait encore quitter le staff technique de l’équipe nationale.

Seulement, du côté de la FAF et plus précisément de certains membres du Bureau Fédéral on appréhende un peu la réaction de l’agent de l’entraîneur. Alcaraz qui risquerait donc d’être manipulé et rendre la tâche difficile à la FAF quant à une séparation à l’amiable.


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here