La somme que doit la FAF à Alcaraz connue, Zetchi paiera la moitié de sa poche

0
207

La défaite concédée par la sélection nationale à Yaoundé devant le Cameroun (2-0), pour le compte de l’avant-dernière journée des éliminatoires du Mondial-2018, a été donc de trop pour la Fédération algérienne de football qui a décidé quelques jours après, de limoger officiellement le sélectionneur national, Lucas Alcaraz. Toutefois, pour l’heure, son contrat n’a pas encore été résilié et la FAF, par le biais de son président, Kheïreddine Zetchi, tente de trouver la meilleure équation pour limiter les dégâts sur le plan financier. Selon nos informations, le patron de la FAF envisage d’octroyer seulement six mois de salaire au coach espagnol, alors qu’il reste dans son contrat 16 mois (il prendra fin en juillet 2019). Et comme tout le monde le sait, le coach percevait 60 000 euros par mois, et aura donc droit à 360 000 euros en guise de dédommagement, soit l’équivalent de prêt de 7 milliards de centimes, si on prend en considération le taux de change au marché noir.

L’Espagnol s’est rendu à l’évidence
Vexé par son limogeage, lui qui a confié à ses proches collaborateurs qu’il n’avait pas failli aux objectifs tracés par la FAF, Lucas Alcaraz voulait dans un premier temps être dédommagé intégralement, soit la totalité de ses mois de contrat. L’équivalent de 960 000 euros. Une somme énorme pour la Fédération algérienne de football, qui a su comment trouver quelques failles dans le contrat pour convaincre l’espagnol de prendre uniquement six mois. Ne voulant pas entrer en guerre avec le président Zetchi et recourir à la FIFA, Alcaraz se serait donc rendu à l’évidence et a informé ses avocats qu’il serait d’accord pour prendre ce qu’on lui offrira.

Zetchi paiera la moitié de sa poche
Toujours selon nos informations, le président Kheïreddine Zetchi aurait confié à ses proches qu’il comptait payer de sa poche trois salaires pour le coach espagnol. L’ancien président du Paradou, qui a décidé à lui seul de ramener Alcaraz au mois d’avril dernier, veut donc prendre entièrement ses responsabilités concernant cet échec cuisant et débourser de son argent propre 180 000 euros. Les caisses de la fédération s’en chargeront de l’autre moitié.

LE BUTEUR.COM


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here