Alcaraz réclame 600 000 Euros pour son départ

0
289

Alors que la FAF s’empresse de composer le futur staff technique élargie autours du très contesté Rabah Madjer, le sélectionneur en place Lucas Alcaraz n’entend faire aucun cadeau à son employeur pour faciliter son départ. Parfaitement conscient qu’il est en position de force pour négocier sa sortie, le technicien espagnol réclame la bagatelle de 600 000 euros pour plier bagages alors que Kheireddine Zetchi lui a proposé, dans un premiers temps, un dédommagement à hauteur de 300 000 euros immédiatement refusé. Ce lundi une réévaluation à 500 000 euros a encore été refusée. Si aucune issue n’est trouvée d’ici peu l’affaire pourrait tout simplement atterrir au niveau de la FIFA !

Le départ de Lucas Alcaraz va incontestablement coûter une blinde à la trésorerie de la FAF. Parfaitement conscient de la difficulté de la tâche, le président de la FAF, Kheireddine Zetchi a tenté de trouver un accord à l’amiable, assez raisonnable, en proposant un dédommagement de 300 000 euros au technicien espagnol soit l’équivalent de 5 mois de salaire. Une source proche de l’insistance de Dely Ibrahim nous explique même que Zetchi, en personne, endosserait une partie des frais en payant de sa poche la bagatelle de 100 000 euros. Une information difficilement vérifiable pour l’heure et qui parait même assez invraisemblable.

Mécontent du traitement qui lui est réservé et du manque de tact de ses dirigeants qui le poussent vers la sortie d’une manière pour le moins inélégante, l’ancien coach du FC Grenade a tout bonnement refusé, dans un premier temps, l’offre transmise par la FAF à ses avocats. Sachant que le contrat du technicien espagnol expire minimum à la fin de la CAN 2019 (avec une reconduction automatique en cas de victoire finale à la CAN), la FAF devra assuré, à partir de novembre prochain, pas moins de 20 mois de salaire en supposant que ladite CAN se jouera en juin 2019. Une masse salariale nette de 1 200 000 euros à titre de salaire du simple sélectionneur (60 000 € x 20 mois) sans compter les adjoints, généreusement payés 5000 euros mensuels chacun soit un total de 200 000 euros sur la globalité pour les deux adjoints. Des chiffres vertigineux qui montent la facture à 1 400 000 euros d’ici la fin de la CAN 2019 sans évoquer un éventuel préjudice morale que les avocats pourraient rajouter si l’affaire s’enlise et monte au niveau de la FIFA.

En savoir plus sur http://lagazettedufennec.com/actu/a-la-une/faf-alcaraz-reclame-de-600-000-euros-depart/#IeJu5GQef6uBRxpQ.99


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here