Vahid tient le même discours que Madjer: « On ne doit pas…

0
352

Dans une interview accordée au journal Le Parisien, l’actuel coach du Japon et ancien sélectionneur national, Vahid Halilhodzic a donné son point de vue sur l’Equipe de France et sur la composante que devra choisir son sélectionneur, Didier Deschamps, en prévision de la prochaine Coupe du monde. Halilhodzic a tenu le même discours qu’a eu le coach national, Rabah Madjer, lors de sa première conférence de presse, sur la nécessité de prendre des joueurs qui s’adaptent à la philosophie du coach et pas forcément que les meilleurs.
«Il faut savoir trouver le juste équilibre. On ne choisit pas toujours les meilleurs et on ne peut pas avoir quatre joueurs au profil similaire sur un même poste. Il y aura forcément des polémiques. La saison est encore longue et c’est à partir du mois de mars que les choses vont devenir intéressantes, car les joueurs vont montrer dans quel état de forme ils sont d’ici à juin. Beaucoup de choses entrent en ligne de compte lors de la composition d’une liste et les critères diffèrent en fonction des joueurs. Il faut penser à l’aspect sportif, mais également à l’humain.»

«Le cas de Mahrez est exceptionnel»
A la question : est-ce important de garder une place pour une éventuelle surprise ? Halilhodzic a répondu, en prenant l’exemple de Mahrez :
«Ça m’est arrivé une fois avec Riyad Mahrez. On m’avait parlé de lui en décembre et je l’ai appelé pour la première fois en mai avant de l’intégrer dans ma liste finale pour la Coupe du monde 2014. Mais c’est un cas exceptionnel. Avant de faire une liste, on fait un état des lieux et on se demande ce qu’il nous manque pour que l’équipe soit compétitive. C’est rare qu’un joueur soit capable de tout changer».


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here