EN: Un milieu de terrain à recomposer

0
323

La sélection algérienne a, certes, obtenu une large victoire contre la République centrafricaine mardi passé  sur le score de 3-0, mais ceci ne doit  pas occulter les faiblesses relevées au sein de l’EN qui semble en perte de vitesse depuis un certain temps.

Le nouveau sélectionneur national est conscient que la sélection algérienne a perdu de sa verve malgré la présence en son sein de joueurs talentueux. «C’est une belle victoire mais je suis conscient qu’un grand chantier m’attend à l’avenir.»  Les propos de l’ex-joueur de Porto sont venus confirmer le sentiment des Algériens qui ne sont pas rassurés sur le niveau actuel de leur EN. Face à la RCA, une sélection pourtant classée 192e mondial, l’Algérie a eu beaucoup de difficultés pour imposer son jeu en raison d’un manque de cohésion flagrant et l’absence d’automatismes  dans certains compartiments. Les Verts ont été défaillants au milieu de terrain qui constituait il n’y a pas si longtemps la force de l’équipe. Contre le Nigeria, Madjer a opté pour une sentinelle (Medjani) et deux milieux relayeurs Bennacer et Ferhat. Ce choix a peut être un peu rassuré la charnière centrale mais au niveau de la construction de jeu c’était nul. Le duo Ferhat-Bennacer a été perdu dans l’entrejeu et les Nigérians ont profité  pour dominer ce compartiment. Lors du dernier match face à la Centrafrique, le successeur d’Alcaraz a misé sur Medjani et Ferhat dans la récupération  mais les deux joueurs, non complémentaires et manquant de cohésion, n’ont pas a été à la hauteur. Heureusement que l’adversaire était faible sinon les choses auraient tourné en notre défaveur.

Trouver vite des solutions

Il est clair que l’EN algérienne doit jouer autrement à l’avenir en s’appuyant sur un milieu de terrain de qualité capable d’assurer le bon équilibre de l’équipe. Madjer a certes bénéficié de circonstances atténuantes lors des deux derniers matches mais pour le futur il ne doit surtout pas se tromper de choix car les prochaines rencontres qui attendent les Verts seront décisives pour la qualification à la CAN 2019. Le sélectionneur national doit vite régler le problème du milieu de terrain en mettant les joueurs qu’il faut. Taïder et Bentaleb sans oublier Ounas et Benguit sont des éléments capables d’apporter le plus escompté dans l’entrejeu. Il faut seulement savoir les utiliser dans un schéma tactique  bien défini car ce sont des joueurs talentueux qui ont prouvé leur valeur.


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here