Le staff défend Feghouli auprès de Madjer

0
290

Le staff défend Feghouli auprès de Madjer

L’une des grosses surprises de Rabah Madjer pour son premier stage à la tête de notre équipe nationale fut incontestablement la mise à l’écart de deux cadres des Verts, Sofiane Feghouli et Raïs Mbolhi, en l’occurrence. Si concernant ce dernier les arguments du coach national peuvent être convaincants, du moment que l’ancien capitaine de l’EN ne joue plus, et cela depuis plusieurs mois déjà, pour ce qui est du cas de Sofiane Feghouli, les choses semblent beaucoup moins claires. En effet, Soso, qui était sur une très belle lancée avec son équipe de Galatasaray avant qu’il ne soit suspendu à la suite d’une expulsion, ne s’attendait certainement pas à ne pas faire partie de la liste des 23 pour les rencontres contre le Nigeria et la RCA. Une non-convocation qui ne pouvait s’expliquer dans un premier temps que par le différend via médias interposés qui avait eu lieu entre les deux hommes. A l’époque, les critiques fusaient de toute part, notamment de la part des joueurs de la glorieuse équipe de 1982, Feghouli, agacé par tout ce qui a été dit, avait décidé de réagir en déclarant : «Je ne comprends pas pourquoi ces joueurs qui ont fait l’histoire de cette équipe nationale ne cessent de nous critiquer, et pourtant nous avons réussi à faire mieux en nous qualifiant pour le deuxième tour d’une Coupe du monde», avait-il précisé. Des propos qui n’avaient pas été du goût de plusieurs joueurs de la fameuse équipe de 1982, notamment de Rabah Madjer.

Régulier, même en Afrique

Il n’a jamais eu de difficultés à s’adapter en Afrique.

Mais lors de la conférence de presse qui a suivi la publication de sa première liste, l’ancienne star du FC Porto a fait savoir : «Je n’ai aucun problème ni  avec Feghouli ni avec un autre joueur. Ces joueurs, je les respecte tous pour tout ce qu’ils ont donné pour cette équipe nationale et toute la disponibilité dont ils ont fait preuve au cours de ces dernières années. Mais des gars comme Mbolhi ou Feghouli, je ne peux pas les convoquer pour les mettre sur le banc de touche, ça serait leur manquer de respect », avait confié le coach national. Pourquoi donc un joueur comme Feghouli n’accepterait pas le banc de touche, lui qui a déjà eu à ne pas être titulaire en EN sans piper le moindre mot ? Des personnes en dehors de l’équipe nationale, ont-elles tenté de salir l’image du joueur puisque Rabah Madjer n’a jamais eu à discuter en tête à tête avec lui ou à le voir lors d’un stage ?

Il n’a jamais refusé le banc

Certainement oui, puisque nous avons appris que plusieurs membres du staff sont très favorables au retour de Feghouli. Ces derniers vont ainsi, apprend-on, tenter de convaincre Madjer, l’entraîneur en chef de l’EN, de l’importance du joueur. Feghouli qui, rappelons-le, quand il est en possession de tous ses moyens et compétitif, a toujours fait preuve d’une régularité impressionnante notamment aux fins fonds de l’Afrique, ce qui n’est pas le cas de plusieurs autres cadres de notre équipe nationale qui ont toutes les difficultés du monde à s’adapter aux conditions de notre continent. Les raisons sont multiples, à savoir le mauvais état de la pelouse quand on évolue à l’extérieur, les grosses chaleurs et la condition physique, car comme l’a si bien précisé Rabah Madjer, le profil d’un joueur pouvant évoluer en Afrique est très particulier au vu de la morphologie du joueur africain.

dzcompétition.com


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here