Belaili ne veut pas retourner dans le championnat Algérien

0
384

Beaucoup de choses ont été dites ces derniers temps sur une prétendue envie de Youcef Belaili de quitter de sitôt la France où il porte depuis septembre dernier les couleurs d’Angers, club évoluant en Ligue 1.

L’on a d’ailleurs annoncé le prétexte que le joueur, qui vient de purger une suspension de deux ans pour cause de dopage, n’est pas parvenu à s’adapter avec son nouvel environnement. Du coup, ils sont plusieurs clubs, en Algérie et en Tunisie surtout, à avoir vite manifesté leur désir de s’offrir les services du natif d’Oran qui a joué son premier match depuis plus de deux années, il y a deux semaines avec la réserve d’Angers.

Questionné justement au sujet de tout ce bruit qui court à son sujet, Belaili, dans un enregistrement vidéo sur les réseaux sociaux, a nié en bloc toute intention de sa part de quitter prématurément les rangs d’Angers.

«Moi aussi j’entends parler de mon prétendu retour au pays où il est vrai, ils sont plusieurs clubs à souhaiter mon recrutement. Mais je dois préciser que rien de cela n’est vrai. Je suis heureux à Angers où je commence à retrouver la plénitude de mes moyens en participant à mes premiers matchs avec l’équipe réserve, en attendant que j’intègre prochaine l’équipe première pour prendre part aux matchs de la Ligue 1. Je veux tout simplement avancer, et ce n’est qu’en continuant sur cette voie que je puisse atteindre mes objectifs. Je ne suis d’ailleurs pas loin de ma forme optimale», a-t-il dit. Pour rappel, Belaili avait réussi l’été passé à décrocher le contrat qui lui tenait à cœur, en s’engageant pour 4 ans avec le club angevin, où il souhaite relancer sa carrière en Ligue 1 Conforama.

Belaïli a insisté, Belaïli a eu gain de cause, il faut dire que l’enfant terrible d’Oran a voulu coûte que coûte jouer cette saison en France, il avait plusieurs offres d’ici et surtout de Tunisie, elles étaient toutes intéressantes, mais visiblement le virevoltant attaquant a été touché par son éloignement des terrains, 2 ans de cauchemar qui lui ont fait apprendre une leçon de la vie, il sait désormais qu’il faudra penser d’abord à sa carrière de joueur professionnel et pourquoi pas prouver que les 2 ans perdus à cause de la suspension auront été bénéfiques pour lui. Pour toutes ces raisons, on voit mal comment le joueur de 26 puisse songer à son retour en Algérie, même si l’USMA, son ex-club, s’active à le récupérer au moins à titre de prêt en vue de la deuxième partie de la saison.

footalgérien.com


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here