Madjer évoque le Lyonnais, Houssem Aouar

0
455

 

Il évoque le Lyonnais Aouar

«L’avoir en sélection serait une chose extraordinaire»

Le cas Aouar est en train d’alimenter une grosse polémique, c’est à cause de ce joueur qu’il y a eu un débat récemment sur la nécessité de faire l’effort pour ramener des joueurs professionnels en sélection ou pas.

Medane refuse d’admettre que le dossier du joueur a été fermé, il reconnaît toutefois que les échos ne sont pas favorables à sa venue, il aurait été sondé et la FAF a pour le moment échoué, Medane ne cache pas son désir de pouvoir l’avoir en sélection. «Tous les essais qu’on a effectués avec ce joueur ont échoué,

Aouar frappe à la porte de l’équipe de France, lui et sa famille et ses conseiller vont peser le pour et le contre, ce n’est pas si facile que ça, mais on doit reconnaître qu’avoir Aouar ça serait une chose extraordinaire.»

«On n’a pas dit notre dernier mot»

La FAF qui voulait faire du cas Aouar un exemple pour les autres joueurs et qui voulait abandonner sa piste a visiblement cédé à la pression de la rue, d’après le manager de l’EN qui s’est plusieurs fois contredit hier en direct à la télé, la FAF ne va pas lâcher prise, Medane a déclaré dans un premier temps que la FAF a essayé et a échoué, avant de revenir en fin d’émission et dire que «le dossier Aouar n’a pas commencé pour qu’il soit plié». Une preuve que la FAF vit une pression terrible par rapport à sa gestion du dossier des pros, surtout après la dernière bévue du BF où rien de ce qui s’est passé n’aurait eu lieu si chacun s’est contenté de faire son travail et pas plus.

«A Lyon on a toujours été résistants»

Lyon qui a fait perdre à Raouraoua un dossier lourd, à savoir celui de Fekir est en train de faire perdre à l’actuel bureau une autre affaire, Medane se souvient d’un échec qui a eu lieu il y a 8 ans lorsqu’il a essayé d’emmener à la Coupe du monde du Nigeria des U17 trois jeunes lyonnais : «Pour la Coupe du monde des U17 j’avais fait le déplacement à Lyon pour négocier la libération de quelques joueurs, j’ai vu Aulas et Bernard Lacombe pour Ghezzal, Belfodil et Zeffane, les joueurs étaient d’accord, mais ils ne sont plus venus, car leur président a fait son possible pour les en empêcher », a-t-il raconté.

«Madjer aura les pleins pouvoirs»

En tout cas pour le choix des pros, c’est Madjer et personne d’autre qui aura à actionner la gâchette, c’est lui qui retiendra les noms des joueurs qu’il veut. «Pour les joueurs, Madjer aura les pleins pouvoirs.» Autrement dit, la venue d’Aouar va aussi dépendre de l’envie du sélectionneur de l’avoir dans son effectif, et de conclure : «Mais pour ramener quelqu’un qui chauffera le banc, là je ne suis pas d’accord, on prend un local c’est mieux.»

dzcompétition.com


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here