EN: Adidas ne veut plus être le sponsor

0
1375

Adidas ne compte pas renouveler avec la FAF

L’équipe nationale algérienne aura bientôt un nouvel équipementier. Adidas a décidé, selon une source sûre, de ne pas prolonger le contrat en cours.

En janvier 2015, la Fédération algérienne de football annonçait la signature d’un partenariat long terme avec la forme allemande ‘’Adidas’’.

L’équipementier avait commencé à équiper l’EN lors de la CAN 2015 ; il s’était engagé à livrer des kits Adidas temporaires en attendant de confectionner un maillot sur mesure.

Cette annonce avait donné beaucoup d’espoir aux fans des Verts qui s’attendaient à un résultat à la hauteur du standing de l’EN de l’époque qui venait de prendre part au Mondial brésilien et dont la cote avait grimpé, mais, finalement, le résultat n’était pas extraordinaire. Ça a donné naissance aux premières étincelles entre les deux camps.

En mars 2016, le fameux maillot attendu a été dévoilé. Mahrez, Brahimi, Slimani et les autres stars de l’EN ont eu la chance de le dévoiler mais le résultat n’était pas éblouissant ; les fans sont vite tombés de leur nuage, ils ont même démasqué Adidas qui assurait pourtant que la maillot était fait exclusivement pour les Verts. A vrai dire, le maillot n’était autre que celui porté par le portier de Palmeiras au Brésil.

Les anomalies ne s’arrêtent pas là : le mois passé, un nouveau maillot devait être dévoilé, et c’était encore pire. Ce qui a donné naissance à d’autres tensions, cette fois-ci avec le nouveau bureau de la FAF, accusé par les Allemands d’avoir négligé une réunion à laquelle ils étaient conviés pour choisir le modèle qu’il faut, mais à la FAF, on a préféré y faire l’impasse, d’où le maillot très simple, pour ne pas dire autre chose, confectionné pour l’EN.

Les tensions sont donc multiples et Adidas n’a pas aimé la campagne qui a été menée contre elle. Cela intervient au moment où l’équipementier allemand n’a pas atteint ses objectifs. Claus-Peter Mayer, vice-président du marketing football mondial chez Adidas, avait déclaré ceci il y a 2 ans : «Rajouter une nation de football au potentiel comme l’Algérie est un excellent atout pour notre portefeuille.» La réalité a été tout autre, et le départ de Raouraoua n’aura été que la goutte qui a fait déborder le vase. Les relations Adidas-FAF version Zetchi n’ont pas été au top et cela va bientôt mettre fin au contrat qui ne sera pas renouvelé.

DZCOMPETITION


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here