Saadane:  » A nous maintenant d’avoir peur des Marocains »

0
378

48 heures après son passage à la radio algérienne et sa déclaration qui a soulevé une vive polémique, lorsqu’il a accusé le Maroc d’avoir annulé l’organisation de la CAN car le Royaume «avait peur de l’Algérie» revoilà Rabah Saâdane qui revient sur la scène médiatique encore une fois pour évoquer ce point sensible.

cette fois il était l’invité du premier numéro d’une émission que vous allez découvrir lors des prochains jours, ça sera sur Al Djazairia one : «Ghir foot ha», puisque c’est d’elle qu’il s’agit, sera animée par notre collègue Asma Halimi, c’est dans cette nouvelle émission que Saâdane a choisi de se défendre, et essayer de corriger, encore une fois, ce qu’il décrit comme étant des propos mal interprétés.

«Oui, l’Algérie a dominé l’Afrique du Nord»

Pour débuter, Saâdane a tenu à expliquer ce qu’il voulait dire exactement à la radio vendredi passé, le Cheikh avait affirmé que le Maroc n’avait pas peur d’Ebola mais de l’Algérie en annonçant leur retrait de l’organisation de la CAN 2015, pour lui il n’a jamais été question de parler des peuples ni des pays mais juste de foot : «Ce que je voulais dire, ne concerne que l’Algérie, car nous étions très performants et à la hauteur à cette époque, et toutes les équipes avaient peur de nous, peur de nous affronter, l’Algérie a atteint un niveau collectif ou individuel très fort, l’Algérie faisait peur tout simplement, et lorsque la CAN allait se dérouler sur le sol marocain, c’est sûr que ces derniers avaient très peur de la force de la sélection algérienne, ça n’a rien avoir avec autre chose, c’est juste par rapport à la envergure de notre EN, de sa domination sur la région Afrique du Nord ou en Afrique, car on était les mieux placés, les premiers dans le classement de la CAF, on ne faisait même pas de matches nuls, on gagnaient presque tout, les gens disaient qu’on jouait des équipes faibles, mais en réalité c’est le niveau de notre équipe qui était élevé, et deuxièmement, c’est le classement FIFA qui nous rendait service puisqu’on avait affaire à des teams moyens.»

«Le Maroc sera la surprise du groupe de la mort»

La question s’imposait mais il fallait y penser, le Maroc est plus fort qu’avant,

Est-ce une raison pour en avoir peur ? le Cheikh plonge une  nouvelle fois et répond : «Oui, maintenant c’est tout à fait le contraire, le Maroc c’est à nous d’en avoir peur, c’est une équipe assez forte, et elle est en plein ascension, et c’est très possible qu’elle s’améliore, et d’ici la Coupe du monde, il y aura une surprise, dans le groupe de la mort où il va jouer, je suis sur que les Lions de l’Atlas feront de très bons résultats en Coupe du monde.»

«Ça ne sera pas une bonne idée de les jouer même en amical»

Pour clore le tout, Saâdane pense même que l’Algérie ne doit pas dire oui à une éventuelle proposition émanant du voisin, pour le Cheikh, jouer le Maroc actuel est un peu trop risqué : «Jouer contre eux ? Je ne crois pas que ça soit une bonne idée, ça ne nous aidera pas, c’est notre même cas à l’époque, notre équipe que je souhaite est sur la bonne voie pour récupérer ses moyens psychologiques et techniques, a besoin au moins d’un an pour revenir sur la scène mondiale et africaine.»

«Je serai derrière eux en Russie, c’est nos dignes représentants dans ce grand rendez-vous»

Saâdane qui a longtemps travaillé au Maroc a gagné l’estime du peuple voisin, sa sortie médiatique de vendredi a donc terni son image, il essaye de la corriger, il s’autoproclame premier supporter du Maroc en Russie, et décrit les Lions de l’Atlas comme représentant de l’Algérie dans le rendez-vous planétaire : «Mes relations sont solides avec les Marocains, j’ai vécu longtemps là-bas, le respect était mutuel, avec le, peuple et les responsables, j’aime encore leur sélection, on est frères, c’est sûr que je serai avec eux lors de la Coupe du monde, car ils vont représenter l’Algérie dans ce grand rendez-vous», conclut-il.

dzcompétition.com


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here