Les Saoudiens dévoilent une banderolle qui incriminent les Algériens

0
283

Depuis la propagation des photos du tifou confectionné par les supporters de l’AS Ain Mlila, mettant en avant l’ «alliance» américano-saoudienne par rapport à la question d’El Qods, une forte polémique entre algériens et saoudiens s’est engagée sur les réseaux sociaux. Depuis 48 heures, une photo, s’apparentant à une réaction des supporters d’un club saoudien, fait le buzz sur la toile. Sur la banderole brandit du côté saoudien, on peut lire : «Un président handicapé, un peuple soumis». Beaucoup d’algériens n’ont pas, bien évidemment, apprécié cette «attaque». Certains ont répliqué avec la même «violence». Même des sites d’informations l’ont répercuté. Or, il s’avère que la photo en question a été retouchée. Si quelqu’un procède à une petite recherche sur internet, il retrouvera la véritable photo, celle des supporters du club saoudien de football «Ettihad». Et sur la banderole en question, il n’y avait que le nom de leur club. Point d’insultes envers les algériens. Qui est derrière cette «manipulation» ? Seule une enquête policière pourra éventuellement le dire. Il faut rappeler que sur la banderole brandit le week-end dernier, à l’occasion d’un match de championnat qui s’est joué à Ain Mlila, entre l’ASAM et le GC Mascara, on est voit, côte à côte, le visage (à moitié) de Donald Trump, président américain, et de Selmane Ben Abdelaziz, roi de l’Arabie Saoudite, avec l’inscription «two faces of the same coin», (les deux faces de la même pièce en français). Les supporters ont aussi écrit : «El Qods est à nous». Une action qui a apparemment irrité les dirigeants saoudiens. Aujourd’hui, l’ambassadeur d’Arabie saoudite en Algérie a affirmé que le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, a exprimé «les excuses de l’Etat et du peuple algérien».


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here