Zetchi demande réclamation auprès de la FAF pour le rejet de la candidature de Ould Zemerli

0
265

Comme tout le monde le sait, la Confédération africaine de football a rejeté officiellement le dossier de candidature de Bachir Ould Zemirli, vice-président de la Fédération algérienne de football.

C’est dans un communiqué rendu public sur le site de la CAF, hier dans la soirée suite à la réunion du comité exécutif de la CAF, que l’information a été officialisée. Seul donc le Libyen, Jamal Jaafri, est candidat pour la zone nord, de ce fait il a déjà assuré son siège dans la plus importante des instances de la Confédération africaine de football. Et comme attendu, la CAF a expliqué le rejet du dossier du boss du NAHD par le fait que celui-ci est arrivé hors délai : «Une seule candidature a été invalidée par le comité exécutif, pour avoir été expédiée en hors délai des délais réglementaires, c’est celle de Bachir Ould Zemirli (Algérie)», a-t-on pu lire sur le site de la CAF.  Et comme précisé dans notre édition d’hier, on croit savoir que le dossier de candidature de l’Algérie est arrivé près de 5 jours après la date initialement prévue par les règlements.

« La FAF fera-t-elle un recours ? »

Le président Kheiredine Zetchi qui avait fait savoir, il y a quelques semaines de cela, que la correspondance a été envoyée à temps, et qu’en cas de rejet, la FAF utilisera ses droits de contestation. Le recours a déjà montré son mécontentement quant à cette décision prise. En effet, d’après une source proche du premier responsable de la fédération, Zetchi aurait interpellé le secrétaire général de la CAF avant-hier après la réunion du comité exécutif pour lui faire part de son désarroi, son incompréhension mais surtout des explications quant à la décision qui a été prise. Une requête qu’Amar Fehmi aurait argumenté encore une fois que le dossier de Ould Zemirli est arrivé hors délais, cachet de la poste égyptienne faisant foi. Il faut savoir que le président de la FAF se trouve actuellement au Maroc en prévision du CHAN, puisqu’il est membre de la commission d’organisation de cette compétition.

Ould Zemirli : « C’était prévisible »

Un siège de perdu donc pour l’Algérie, bêtement disons-le, car la FAF qui disposait près de deux mois pour envoyer un dossier de candidature a attendu le dernier jour pour le faire. Encore une fois, pourquoi l’avoir envoyé trop tard, et surtout pourquoi avoir choisi un candidat deux jours seulement avant le dernier délai ? Des questions auxquelles on aura, espérons-le, des réponses de la part de Kheireddine Zetchi au cours des tout prochains jours. Pour sa part, Bachir Ould Zmirli qui n’avait pas montré son mécontentement le jour où il avait appris que son dossier était envoyé beaucoup trop tard : «Ce n’est pas normal que le dossier ait été envoyé en retard. Il faut poser la question aux personnes concernées, mais c’est vraiment grave. Et bien félicitation au Libyen, qui va gagner, sans batailler, et tant pis pour nous», nous avait-il déclaré il y a un peu plus d’un mois. Avant-hier et suite à l’officialisation de la décision de la CAF, nous avons pris attache avec Ould Zemirli, ce dernier se contenta d’affirmer : « No comment, c’était prévisible », nous a précisé le boss du Nasria. Reste à savoir maintenant, si la FAF fera un recours, comme l’avait annoncé le président de la FAF, ou clôturera-t-elle définitivement ce dossier.


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here