Zetchi fait un recours à la CAF pour la candidature de Ould Zmirli

0
353

Le vice-président de la Fédération algérienne de football (FAF), Bachir Ould Zmirli s’est dit « confiant » quant à l’aboutissement du recours introduit par l’instance fédérale suite au rejet de sa candidature pour les élections des quatre postes vacants au Comité exécutif de la Confédération africaine de football (CAF) prévues le 2 février prochain à Casablanca.

« Suite au rejet de ma candidature, la FAF a décidé d’introduire un recours auprès de la CAF. Je reste bien évidemment confiant quant à l’aboutissement de ce droit de recours pour faire valoir nos droits. La FAF est prête même à solliciter l’arbitrage du Tribunal arbitral du sport (TAS) dans le cas où la CAF confirmait sa première décision », a affirmé à l’APS le N.2 de la FAF.

Dans un communiqué publié mercredi dernier sur son site officiel, la CAF a déclaré « invalide » la candidature de Bachir Ould Zmirli pour avoir été expédiée « en dehors des délais réglementaires ».

« Le 5 décembre 2017, soit à deux jours du dernier délai de dépôt des candidatures, j’ai été désigné pour être candidat à ces élections. Le dossier a été envoyé le jeudi 7 décembre, mais selon les règlements de la CAF, qui ne sont pas en conformité avec ceux de la Fifa, c’est plutôt le cachet de la réception du courrier au Caire (siège de la CAF, ndlr) qui fait foi et non celui du pays de l’envoi », a expliqué Ould Zmirli, qui a souligné qu’il tient « toujours à représenter l’Algérie au niveau de la CAF » écartant toute intention de « démissionner de (s)on poste à la FAF suite à ce rejet de la candidature. »

Et d’enchaîner : « L’idéal était de déposer le dossier en mains propres au niveau du secrétariat général de la CAF pour éviter toute mauvaise surprise. »

L’Algérie avait perdu son siège au comité exécutif de la CAF, occupé par l’ancien président de la FAF Mohamed Raouraoua, lors des élections organisées à l’occasion de l’assemblée générale de la CAF le 16 mars 2017 à Addis Abeba (Ethiopie).


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here