Guardiola promet de revenir à la charge pour Mahrez l’été prochain

0
823

Au moment où l’international algérien, Riyad Mahrez, a retrouvé la plénitude de ses moyens pendant avoir rebondi au bon moment, soit peu avant l’ouverture du mercato hivernal, le voilà son rêve de disputer pour la deuxième saison de suite une Ligue des champions s’évaporer.

La faute est tout simplement aux propriétaires de son club anglais, Leicester City, qui ont, encore une fois, mis les bâtons dans les roues des formations qui ont souhaité engager l’attaquant de charme des Verts. Et comme il s’agit d’un énième échec du transfert de Mahrez, ce dernier a fini par craquer.

Il va tout simplement engager un bras de fer avec ses dirigeants, en boudant déjà les séances d’entrainement de ces derniers jours. Une manière pour lui de manifester sa colère vis-à-vis de ses responsables aux Foxes, lui, qui a tout le temps fait bon cœur contre mauvaise fortunes.

Tout avait commencé pour Mahrez lorsqu’il avait réclamé un départ en fin de mercato. Il ne pensait d’ailleurs pas se retrouver bloqué à Leicester City.

En effet, ses dirigeants ont refusé plusieurs offres généreuses de Manchester City. D’où la frustration de l’ailier algérien, écrit maxifoot.fr. Les heures passaient et les choses ne tournaient pas en faveur de Mahrez.

Malgré sa demande officielle de départ, le milieu offensif de 26 ans a été retenu par Leicester City qui a refusé de céder sous la pression. La réaction de Mahrez ne s’est pas fait attendre en boycottant les entraînements depuis mardi passé. Sans surprise, il n’a donc pas été convoqué pour affronter Everton mercredi en Premier League, un match que ses coéquipiers ont du reste perdu.

De quoi provoquer des tensions dans le vestiaire. Du coup, Leicester semble prendre un malin plaisir à refuser les offres de Manchester City, dont la dernière atteignait 74 M€ plus un joueur. Une proposition très séduisante ! Mais de leur côté, les Foxes réclameraient 108 M€ plus un Citizen.

Une manière de fermer la porte à un départ de Mahrez qui a évidemment du mal à digérer cette décision. Selon des proches à Mahrez, ce dernier se sent trahit par son président qui lui avait pourtant promis de le laisser partir si une offre dépassant les 50 M€ parvenait au club.

A l’arrivée, le président de Leicester n’a pas tenu promesse d’où cette montée au créneau de Mahrez qui s’expose du coup à des sanctions de la part de son boss. Pis, il a décidé d’infliger l’amende maximale au joueur, soit la somme rondelette de 228 000€, une somme représentant deux semaines de salaire.

En attendant de connaitre l’issue de ce bras de fer engagé par l’ancien havrais avec ses dirigeants, l’entraineur de Manchester City, Pep Guardiola, a dit regretté l’échec du transfert de Mahrez, justifiant que son club n’était pas en mesure de répondre favorablement aux surenchères de Leicester. L’ancien coach du FC Barcelone ne ferme toutefois pas la porte à Mahrez, promettant de revenir à la charge dès l’été à venir. La prochaine tentative sera-t-elle la bonne ?

footalgérien


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here