Rabah Madjer tend la main à Houssem Aouar pour affronter la France

0
491

La porte de l’EN sera toujours « ouverte » au milieu offensif franco-algérien Houssem Aouar (Olympique Lyon/ France), en dépit de la décision prise par le joueur en janvier d’opter pour l’Équipe de France, a déclaré ce lundi le sélectionneur de l’équipe nationale de football Rabah Madjer a affirmé ce lundi que « c’est vrai que c’est un très bon joueur. Je ne sais pas pour quelle sélection il a opté. Mais s’il souhaite jouer pour notre équipe nationale, la porte lui sera ouverte. Tout joueur qui peut rendre service à notre équipe nationale est le bienvenu », a indiqué Madjer dans un entretien accordé au site sportif Goal.

La révélation du club rhodanien cette saison (24 apparitions, 5 buts), devenu à l’âge de 19 ans une pièce maîtresse dans l’échiquier de l’entraîneur Bruno Genesio a annoncé en janvier sa décision d’opter au profit des Bleus.

« J’aimerais intégrer l’équipe de France A plus tard. C’est un objectif à long terme. J’espère que je vais réussir. En tout cas, je vais tout faire pour », a-t-il souligné.

Évoquant le cas du milieu de terrain Zinédine Mechach, qui vient de rejoindre l’actuel leader du championnat italien Naples, en provenance de l’Olympique Marseille (France), le coach des Verts est resté évasif.

« Nous avons une liste élargie de 35 joueurs qui évoluent à l’étranger. Et on verra plus tard. Il faut savoir qu’on a déjà chez nous des joueurs qui ont l’expérience de l’Afrique. On ne peut pas changer du jour au lendemain. Avec des joueurs qui n’ont aucun vécu, ni aucune connaissance de ces matches-là, ça va être un peu difficile. Par contre, il y en a d’autres qui ont joué beaucoup de matches en Afrique comme Soudani, Slimani, Bentaleb, Mahrez pour ne citer que ceux-là. Mais des Ounas, des Mechach ou des Aouar, ils ne connaissent rien à l’Afrique. Là, nous avons un objectif à moyen terme. Il vaut donc mieux compter sur les joueurs qui sont aguerris à ces joutes. Mais, cela ne veut pas dire qu’on ferme la porte à ces joueurs. Loin de là. On verra dans quelques mois », a expliqué Madjer, arrivé en octobre dernier en remplacement de l’Espagnol Lucas Alcaraz, limogé.

Appelé à expliquer la non convocation de Sofiane Feghouli (Galatasaray/ Turquie) pour les deux derniers matchs de la sélection (face au Nigeria 1-1 puis 3-0 sur tapis vert et en amical face à la Centrafrique 3-0, ndlr), l’ancien joueur vedette du FC Porto n’a pas voulu trop s’étaler dessus, refusant de parler de « cas particuliers ».


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here