Réal-PSG: Trois joueurs d’origines Algériennes au sommet de l’Europe

0
1418

Karim Benzema (Real Madrid), Kylian Mbappé et Yuri Berchiche (PSG) ont un point commun. Celui d’avoir du sang algérien coulant dans leurs veines. Sans oublier évidemment que l’Algérie était indirectement représentée à travers l’emblématique entraîneur madrilène, Zinédine Zidane.

Si les trois joueurs ont disputé hier le huitième de finale aller de la Ligue des Champions qui opposaient leurs deux équipes, tous n’ont pas vécu la soirée de la même manière.

Couci-couça pour Benzema

Karim Benzema quittait la pelouse du Bernabeu peu après l’heure de jeu (69e). Il cédait sa place à Gareth Bale, dans un mélange d’applaudissements et de sifflets.

Ces sifflets qui sont tombés des tribunes étaient toutefois bien moindres en comparaison à la bronca que l’avant-centre a subie de la part de ses supporters quatre jours auparavant, lorsqu’il ratait une formidable occasion d’aggraver le score en toute fin de match face à la Real Sociedad (victoire 5-2), en championnat.

Mais si Karim Benzema n’a pas recueilli uniquement une salve d’applaudissements, c’est que l’attaquant n’a pas donné entière satisfaction. Le N.9 s’est montré peu visible.

S’il a négocié quelques bons ballons dos au but, le plus beau geste qui est à mettre à son actif reste indéniablement cette frappe dangereuse repoussée en corner par Alphonse Areola, le gardien de but parisien (43e).

Le corner, joué rapidement, allait provoquer le penalty qui permettrait au Real d’égaliser, par l’intermédiaire de Cristiano Ronaldo (1-1, 45e). Une performance assez moyenne, traduite par cette seule statistique : Benzema n’a réussi qu’un seul tir cadré en un peu plus de soixante minutes de jeu. Le Mundo Deportivo, quotidien pro-barcelonais, indique ce jeudi 15 février que Ronaldo et Benzema n’ont pas échangé une seule passe.

Une copie brouillonne pour Mbappé

Le jeune prodige de l’équipe de France, qui tient des origines algérienne du côté de sa mère (une ancienne handballeuse professionnelle) et camerounaise par son père, s’est d’abord montré quelque peu en difficulté sur son côté droit, en particulier dans le repli défensif.

Pour son premier gros choc européen avec le PSG, l’attaquant a fait preuve tout de même de quelques fulgurances et il a été à l’origine du but inscrit par Adrien Rabiot (0-1, 33e).

Il a tenté quelques frappes, beaucoup bougé, mais, à 19 ans, a parfois payé l’insolence de sa jeunesse, comme lorsqu’il a tenté une facétie face à Sergio Ramos, l’un des tout meilleurs défenseurs du monde.

tsa


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here