Madjer prépare sa nouvelle défense centrale

0
540

24h après la parution de la liste des 25 convoqués pour le prochain stage des joueurs locaux, la rue algérienne a eu du mal à comprendre certains choix du coach.

La présence du défenseur central de la JSK, Essaïd Belkalem, dans la liste a intrigué plus d’un, il faut dire que cela paraît un peu logique eu égard à l’état physique du joueur et du peu de temps joué depuis 9 mois. Le défenseur de la JSK a, en effet, quitté Orléans en mai dernier et depuis ce jour il n’a plus rejoué car tout simplement il n’avait pas de club, il a fallu revenir à la maison pour enfin retrouver les terrains le temps de 13 minutes, suffisant aux yeux du sélectionneur pour l’appeler et le replonger dans l’ambiance de l’EN. Ce samedi sera un grand jour pour Belkalem et pour plusieurs joueurs retenus pour la première fois par Madjer, ils vont rejoindre le CTN pour y rester 4 jours et découvrir l’EN dans sa nouvelle configuration. Le sélectionneur national, qui promet un minimum de changements chez les A le mois prochain, s’est permis une révolution chez les A’, normal, diront ceux qui suivent de près le travail de Madjer, lui-même il avait assuré en décembre qu’il va donner la chance à d’autres joueurs, cela n’a pas été fait en janvier, car il voulait tester d’abord le premier groupe contre le Rwanda, mais il a actionné son plan pour ce stage avec notamment cette nouveauté inattendue, celle de Belkalem.

 

Et si Halliche devenait la prochaine option ?

En convoquant Belkalem, Madjer a entamé une longue et fatigante opération de rénovation de sa défense, on sait tous que l’axe central est le pont faible de l’EN, cela n’est pas nouveau, mais dans un passé pas si loin que ça, Vahid avait trouvé un petit équilibre avec des joueurs dont certains sont encore actifs, cela explique cette convocation de Belkalem, car comme on vous l’a expliqué hier, Madjer a décidé de commencer la préparation du joueur en vue de la CAN 2019, certes 16 mois nous séparent de ce rendez-vous, mais d’ici septembre déjà, Belkalem pourrait retrouver sa forme et pourquoi pas sa place dans le onze de l’EN, d’autant que d’ici le déplacement en Gambie en septembre, l’EN va jouer de nombreux matches entre les A et les A’, et la présence de ‘’Kalou’’ dans le championnat local, du moins pour le moment, lui permet de joindre les deux bouts et revenir plus rapidement qu’avant.

 

Des rocs dans l’axe

Belkalem, c’est une option, mais ce qui est sûr c’est que le coach national ne s’arrêtera pas là, car avant Essaïd il a fait sortir Medjani de la retraite internationale, il est clair que son objectif c’est de faire du neuf avec du vieux, car avec cette composition-là on se rapproche de celle de la Coupe du monde, il ne manquerait que Bougherra qui a stoppé sa carrière, et…Rafik Halliche. Le joueur d’Estoril a joué pour le moment 12 parties, il est revenu le mois passé d’une blessure et il est en train d’enchaîner les matches au Portugal, et comme le profil recherché par Madjer semble tourner autour d’un gabarit fort et une capacité physique à défier les Africains, dans le cadre de l’africanisation du jeu de l’EN, l’ancien joueur du NAHD pourrait bien être l’un des prochains visiteurs du CTN.

La situation de BensebaÏni à Rennes ne rassure visiblement pas le staff technique, les critiques des fans bretons risquent de lui jouer un sale tour, Madjer n’aura visiblement que Chafaï et Mandi, sachant que ce dernier pourrait être utilisé à droite, vu la situation compliquée vécue par Attal à Courtrai, d’où ce plan de reconstruction de l’axe enclenché à base de joueurs qui répondent à sa ‘’philosophie’’ des joueurs faisant partie aussi de sa liste élargie, le coach ne s’aventurera pas pour autant, reste à savoir à quoi ressemblera la charnière centrale le mois prochain contre l’Iran dans un match amical mais très important pour la suite du parcours à 6 mois du la reprise de l’aventure africaine.

dzcompétition


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here