EN: Feghouli va-t-il suivre le même scénario que Karim Ziani?

0
886

Malgré son retour au premier plan depuis qu’il a rejoint le championnat turc, Sofiane Feghouli ne devrait pas faire de sitôt son retour en équipe nationale.

C’est du moins, ce que prédisent certaines indiscrétions émanant du staff technique national, révélant que le sélectionneur Rabah Madjer n’est pas du tout chaud pour rappeler le joueur de Galatasaray.

Les raisons sont naturellement pas d’ordre technique, car de ce côté le milieu offensif de 28 ans est en train de réussir de belle choses avec son club qui dispute le titre de champion de la Turquie.

Mais qui veut nuire à Feghouli, dont l’attachement aux couleurs nationales n’a pas besoin d’être vérifié ? C’est la question que se posent les observateurs, en constatant que jusque-là, Madjer évite d’évoquer un éventuel retour du joueur en question chez les Verts.

Selon les mêmes sources, des gens malintentionnés auraient tout simplement induit le coach national en erreur. D’après ces sources, ces personnes auraient tracé un tableau noir à l’égard de Feghouli le décrivant comme étant « négatif » et que sa présence est ‘’nuisible’’ au groupe. Des propos forts et, vu que Madjer fait confiance à ces personnes, il les aurait crues, et a décidé de se passer de Feghouli pour de bon, mettant un terme à 6 ans de bons et loyaux services rendus par l’ex-joueur de Valence et de West Ham.

Les récentes sorties médiatiques de Feghouli, et par lesquelles il n’était pas allé avec le dos de la cuillère pour critiquer la manière de gérer l’équipe nationale ces deux dernières années, l’auraient enfoncé aux yeux de Madjer.

« J’ai toujours dit ce que j’avais sur le cœur, et ce, dans un seul but, faire avancer les choses pour le bien collectif. Je me suis toujours investi pour notre équipe nationale, depuis ma première convocation, et ça ne changera jamais, que je sois remplaçant ou titulaire. Dernièrement, j’ai entendu parler de voyou, de racaille, de star à l’ego surdimensionné, et je ne parle pas des insultes… On tente de me salir ainsi que mes frères de la sélection », avait déploré l’ancien Grenoblois sur son compte Instagram.

C’est à craindre donc de voir Feghouli connaitre le même sort que Karim Ziani, sorti de l’équipe nationale de la petite porte, une attitude qu’il n’a toujours pas digéré, comme il vient de le faire savoir quand il été invité par une chaine de télévision algérienne privée.


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here