La renaissance de Nabil Bentaleb

0
371

Le but, même sur penalty, du milieu du terrain algérien Nabil Bentaleb contre le Bayer Leverkusen le week-end dernier, a fait beaucoup de bien pour le joueur des Verts.

La victoire de Schalke04 contre Leverkusen sur son stade etait l’un des faits marquants de la journée du championnat allemand, mais le fait le plus captant aura été incontestablement ce but marqué par Bentaleb qui a mis fin officiellement à une longue période de disette du joueur, il faut dire que sa participation en début du mois contre le Werder  après une absence de 3 mois à la suite d’une blessure contractée avec l’EN au CTN a joué en défaveur du joueur des Verts. L’international algérien avait fourni une prestation moyenne, mais le coach Tedesco avait retenu que Bentaleb ne se donnait pas a fond aux entraînements, l’accusant même de tricherie, ce qui a allumé une guéguerre entre les deux hommes, suivie de très près par la presse. Les medias allemand ont alors commencé à parler de la libération du joueur, on pensait même que Nabil n’allait plus jouer de match cette saison et qu’il allait être marginalisé, mais c’était compter sans l’intervention de Heidel le DS du club qui a toujours défendu Bentaleb, il l’a fait revenir dans les plans, et après ce retour et ce but encourageant, ce dernier a tenu à apporter quelques précisions, vu qu’on l’accuse d’être derrière le recrutement du joueur, explication : «En fait, ce n’était pas moi qui étais derrière sa venue, c’est l’ancien coach Markus Weinzierl qui avait insisté à ce qu’on le lui recrute, dans un premier temps j’ai vu que débourser 19 millions pour un milieu était exagéré alors on l’a eu en prêt, mais le joueur a ensuite prouvé qu’il les méritait.» Des propos confirmés par l’intéressé, à savoir le coach Weinzierl qui a affirmé que c’est effectivement lui qui a demandé son recrutement, car c’est le genre de joueurs capables de faire la différence.

La salvatrice offrande

Ainsi donc, Bentaleb a fait sérieusement parler de lui hier, dans la presse allemande, l’autre joueur ayant commenté ce retour de l’Algérien sur le terrain est celui qui devait tirer le penalty du 2 à 0, à savoir Daniel Caligiuri, ce dernier a eu la bonne idée de donner un coup de main à son équipier en lui laissant l’honneur de transformer le coup de pied arrêté, il s’est exprimé sur cette situation à la presse, en affirmant que Bentaleb l’a carrément supplié de le laisser mettre le but. « J’ai eu une telle situation avec Amine Harit à Stuttgart. Il m’a supplié de tirer », a déclaré Daniel Caligiuri et de continuer : « Alors je lui ai donné la balle en disant : mettez-le dans les filets et nous allons faire la fête ensemble après. Nabil a beaucoup été cité dans les médias ces dernières semaines. Mais après l’entraînement de ces derniers jours, je dirais qu’il l’a mérité» et de conclure avec une pincée d’humeur : «Ceci dit, la prochaine fois, je ne serai pas si gentil.»

Tedesco pour sa part a commenté avec beaucoup de satisfaction la réalisation de son joueur. «Je voulais le voir apprécier les minutes auxquelles il a eu droit, et comme il a bien réagi, je lui ferai davantage confiance à l’avenir», dira le coach allemand.

Voilà qui met fin à un mois qui n’aura pas été rose pour Bentaleb, il attaquera le mois de mars avec d’autres intentions, tout en sachant qu’il devra patienter s’il veut être titulaire, c’était d’ailleurs l’origine du problème entre lui et le staff. «On continuera à lui faire confiance, même s’il n’est pas sûr qu’il va jouer tous les matches », dira Heidel.

Considéré par Madjer comme l’un des piliers de la sélection et du milieu de terrain, Bentaleb aura environ 3 semaines pour emmagasiner un maximum de confiance et surtout de temps de jeu, en prévision du stage du 19 mars, il sera l’une des pièces maîtresses du dispositif de Madjer pour contrer la solide formation nationale iranienne le 27 mars à Graz.

dzcompétition


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here