EN: Milovan Rajevac règle ses comptes avec les membres de la sélection

0
230

L’ancien sélectionneur national le Serbe Milovan Rajevac est sorti de sa réserve.

Pour la première fois, il revient sur sa courte expérience avec l’équipe nationale, entre juin et octobre 2016. Sans langue de bois, le technicien garde quelques bons souvenirs, même si tout ne s’est pas bien passé.

« Je ne me sens plus concerné par ces problèmes. L’Algérie a de très bonnes individualités, une très bonne équipe. C’est facile de travailler lorsque la Fédération est à vos côtés. Mais lorsque ce n’est pas le cas, les problèmes commencent », a-t-il indiqué au site sportif Goal.

L’expérience de l’ancien coach du Ghana, quart-de-finaliste au Mondial 2010 en Afrique du Sud, avec l’Algérie n’a duré que l’espace de trois mois, se faisant limoger à l’issue du match nul concédé à Blida face au Cameroun (1-1), dans le cadre de la première journée des qualifications de la Coupe du monde 2018 en Russie.

« J’ai encore la conviction qu’il y avait de très bonnes choses à faire là-bas. Malheureusement, je n’avais pas non plus Sofiane Hanni à ma disposition. Un très grand joueur qui évoluait alors à Anderlecht (actuellement au Spartak Moscou, ndlr). De tous, c’est celui qui était dans la meilleure forme. Je ne vais pas donner de noms, mais il y a des joueurs qui n’étaient pas du tout prêts physiquement et ils voulaient tous jouer. Il y en a même qui arrivaient avec un surpoids de 10 kilos », a-t-il ajouté.

Rajevac n’a pas omis d’encenser l’attaquant international du Dinamo Zagreb (Croatie) Hilal Soudani, qu’il considère comme le meilleur joueur algérien

« Comme je ne parle pas français, il m’a aidé dans la traduction. Soudani est vraiment professionnel, il m’a beaucoup soutenu. Pour moi, il est toujours le meilleur joueur algérien, j’aimerais le revoir un jour », a-t-il conclu.

Rajevac (64 ans), actuellement à la tête de la sélection thaïlandaise, a été remplacé par le Belge Georges Leekens qui allait à son tour connaitre le même sort en se faisant limoger au terme de l’élimination des Verts dès le premier tour de la Coupe d’Afrique des nations CAN-2017 au Gabon.


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here