M’Bolhi a-t-il pris sa retraite internationale?

0
285

Sans surprise, le gardien Rais M’Bolhi n’a pas été convoqué pour les deux prochains matchs amicaux de la sélection algérienne en ce mois ci contre la Tanzanie en Algérie et l’Iran en Autriche.

C’est la deuxième fois de rang, depuis l’arrivée de Rabah Madjer aux commandes techniques des Verts que celui qui était indétrônable depuis le Mondial-2010 soit absent des rangs des Fennecs.

Et si pour le précédent stage, tout le monde avait donné raison à Madjer, en ce sens qu’à l’époque le portier était sans clubs, cette fois-ci, l’ancienne star du football algérien a donné l’occasion à ses détracteurs de le descendre en flammes. C’est que M’Bolhi est en train de réussir de très belles choses dans le championnat saoudien qu’il a rejoint en janvier dernier.

Son arrivée à Al-Ittifak a permis à ce dernier de se hisser au classement en réussissant six matchs sans défaites. Il faut dire que même en Arabie Saoudite, l’on est stupéfait d’apprendre que le nouveau capitaine d’Al-Ittifak n’a pas été convoqué en équipe nationale.

C’est dire que d’aucuns commencent à se rendre compte que Madjer a l’intention de sortir définitivement M’Bolhi de ses plans, une conviction ayant laissé libre court les spéculations au sujet de la position du gardien de 31 ans. Certains sont même allés jusqu’à prédire la retraite internationale de l’intéressé.

Ce dernier, s’est toutefois empressé pour démentir la rumeur. «J’aurais toujours, toujours, toujours un espoir de jouer pour l’Algérie jusqu’à la fin de ma vie et tant que je joue au football», a-t-il dit au micro d’une chaine de télévision saoudienne, précisant au passage qu’aucun des membres du staff technique de l’EN ne l’a contacté, avant d’enchainer : «La seule chose que je veux c’est la victoire de mon pays avec ou sans moi, c’est ça le football».

Malgré ses 55 sélections et sa riche expérience internationale avec les Verts, le sélectionneur Rabah Madjer a choisi de l’écarter au profit de Faouzi Chaouchi (33 ans, 12 sélections).

Il s’agit là aussi du même sort de Sofiane Feghouli et aussi de Ryad Boudebouz, qui sont en train de réussir de belles prestations en Turquie et en Espagne respectivement. Ce n’est pas tout, puisque Madjer a également surpris plus d’un en faisant appel à Islam Slimani, alors qu’il est inactif au sein de son nouveau club anglais Newcastle avec lequel il n’a pas encore fait son baptême de feu à cause de sa blessure.

L’autre point d’interrogation dans la liste de l’entraineur national et ses adjoints a trait à la convocation d’un seul arrière gauche, en l’occurrence Mokhtar Benmoussa, ainsi que l’absence dans cette liste d’aucun latéral droit de métier.


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here