Désaccord entre Madjer et Zetchi

0
709

Selon nos sources, Zetchi regrette essentiellement le fait que Madjer fasse carrément cavalier seul. « Il ne tient pas en compte les remarques bienveillantes et les conseils de la FAF. Il croit tout maîtriser, mais malheureusement, sur le terrain, on constate le contraire. Il est totalement ingérable et on frise carrément le ridicule », assène sans ambages un proche de Zetchi à La Gazette du Fennec.

Certaines informations ont fait état d’un désaccord entre Madjer et Zetchi au sujet de la non-convocation de Attal ou de la mise à l’écart de Feghouli, mais le malaise entre les deux hommes dépasse de loin un simple choix de joueurs à sélectionner, puisque c’est de l’approche globale du sélectionneur et de sa crédibilité qu’il s’agit. C’est pour cette raison que le dernier remaniement opéré au niveau du Ministère de la Jeunesse et des Sports avec le remplacement de l’omnipotent El Hadi Ould Ali, vrai maître de toutes les décisions majeures, par Mohamed Hattab pourrait être salutaire. Contrairement aux idées reçues, Zetchi s’est débarrassé d’un fardeau autrement plus écrasant. En effet, il est de notoriété publique que le patron de la FAF s’est contenté jusqu’ici du rôle d’exécutant, se laissant carrément écrasé par l’ancien MJS. Le limogeage d’El Hadi Ould Ali sonne, du coup, comme une libération pour Zetchi qui peut dès lors reprendre les choses en mains et récupérer ainsi pleinement ses pouvoirs de président de la FAF indépendamment des immixtions des pouvoirs publics et autres cercles d’influences. Plus facile à dire qu’à faire…

la gazette du fennec


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here