Vahid: « Le message des supporters Algériens m’a touché »

0
394

Le technicien bosnien Vahid Halilhodzic, limogé lundi de son poste de sélectionneur de l’équipe japonaise de football, a affirmé qu’il avait reçu des centaines de messages de soutien de la part d’Algériens, soulignant que les supporters de l’équipe nationale ne l’ont jamais lâché lorsqu’il était à la tête des Verts entre 2011 et 2014.

« Depuis l’annonce de mon limogeage ici au Japon, j’ai reçu des centaines de messages de soutien de la part d’Algériens, c’est vraiment incroyable, et je les remercie vraiment car ça m’a fait très plaisir. D’ailleurs je ne sais même pas comment ils ont fait pour avoir mon numéro de téléphone. Donc, je les remercie encore une fois. Dans la vie, on fait parfois face à des choses difficiles mais la vie continue et on doit faire avec », a indiqué Halilhodzic dans un entretien accordé ce mercredi au journal sportif Compétition.

« Coach Vahid » a été démis de ses fonctions par la Fédération japonaise (JFA) à deux mois de la Coupe du monde 2018 en Russie (14 juin – 15 juillet). Le président de la JFA Kozo Tashima a justifié ce limogeage par « la détérioration de la relation et la confiance entre les joueurs et le sélectionneur ».

«  Lorsque les journalistes m’ont sévèrement critiqué lorsque j’étais à la tête du staff technique de l’Algérie les supporters de l’équipe nationale ne m’ont jamais lâché et m’ont toujours soutenu dans ma mission, c’est vraiment incroyable. C’est pour vous dire que c’est quelque chose que je n’oublierai jamais et qui me marquera pour la vie. Malgré toutes les critiques, le peuple algérien ne m’a jamais laissé tomber et a toujours été derrière moi, donc merci à vous les Algériens », a ajouté Halilhodzic.

Le technicien bosnien s’est dit « surpris » par son limogeage, regrettant le fait de ne pas voir son travail entamé avec le Japon aboutir.

« J’ai été surpris, au même titre d’ailleurs que beaucoup de gens ici au Japon qui ne s’attendaient pas à cette décision de la Fédération japonaise de football. Je suis triste, malheureux et très affecté car c’est quand même moi qui ai qualifié le Japon pour la Coupe du monde en Russie qui aura lieu cet été. Donc, au final, c’est mon travail que je ne vais pas voir aboutir et ça me fait très mal », a-t-il conclu, refusant de donner une réponse claire concernant un éventuel retour en Algérie.

Arrivé à la tête de l’équipe nationale en 2011 en remplacement d’Abdelhak Benchikha, coach Vahid aura marqué les esprits en menant d’abord l’Algérie au Mondial 2014 au Brésil, avant d’atteindre les 1/8es de finale du tournoi pour la première fois dans l’Histoire de l’Algérie, face aux futurs champions du monde allemands (2-1, après prolongation). Il quitta l’É.N à l’issue du Mondial brésilien pour céder sa place au Français Christian Gourcuff.

tsa


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here