Feghouli et M’Bolhi de retour en équipe nationale ?

0
893

Comme tout le monde le sait, et depuis la prise de fonction de Rabah Madjer et son staff technique à la tête de notre équipe nationale, deux joueurs cadres n’ont plus jamais été rappelés en sélection.

Il s’agit de Sofiane Feghouli et du gardien Raïs Mbolhi. Une décision dont le staff technique s’est toujours contenté d’expliquer par le fait qu’il s’agit d’un choix qui a été fait, sans plus. Il a aussi précisé que les portes de l’EN restent ouvertes à tous les joueurs algériens pouvant apporter un plus. Néanmoins, et malgré les excellentes performances des joueurs au sein de leurs clubs respectifs au cours de ces dernières semaines, Rabah Madjer s’est une fois de plus passé de leurs services à l’occasion des deux rencontres amicales du mois de mars dernier face respectivement à la Tanzanie au stade du 5-Juillet et à l’Iran à Graz. Des absences ressenties cette fois-ci surtout celle du milieu de terrain de Galatasaray, notamment avec les nombreux blessés lors du précédent stage dont Yacine Brahimi sur qui comptait beaucoup le coach des Verts. Mais la donne semble avoir changé au cours de ces derniers jours.

Voilà pourquoi Madjer aurait changé d’avis

En effet, il y a eu d’abord la sortie médiatique de l’entraîneur national lors de son passage à l’ENTV, car lorsque la question lui a été posée quant à la non convocation de Feghouli et de Mbolhi, Rabah Madjer dira une fois de plus qu’il n’a aucun problème avec les deux joueurs. «Je n’ai aucun problème avec Feghouli ou Moblhi. Bien au contraire, ce sont deux joueurs que je respecte beaucoup, car ils ont beaucoup apporté à notre équipe nationale par le passé et il ne faut jamais oublier ça. Maintenant, j’ai fait des choix, mais je risque bien de vous surprendre dans le futur», s’est-il contenté de dire à propos de ces deux éléments. Des surprises donc lors du prochain stage, dira Madjer. Il faut dire aussi que le prochain stage sera ponctué d’un match qui mettra aux prises les Verts avec les champions d’Europe en titre du grand Cristiano Ronaldo, à savoir l’équipe du Portugal et il est donc impératif que le staff technique national mette tous les atouts de son côté afin de produire une prestation honorable début juin prochain. Et quand on sait l’état de forme dans lequel se trouve Feghouli, difficile de se passer encore de lui cette fois-ci. L’autre donne, c’est que l’entraîneur national a pris conscience qu’il ne pouvait se contenter d’un nombre limité de joueurs, car dans le cas de blessures, il serait confronté à la même problématique que celle face à l’Iran, où notre équipe nationale était très amoindrie du fait qu’il n’y avait pas de liste élargie quant aux joueurs évoluant à l’étranger, et de ce fait aucun élément n’a pu être rappelé après le départ de Barhimi, Bentaleb et Bennacer. Enfin, et comme l’a annoncé le président de la Fédération algérienne de football Kheireddine Zetchi, une réunion l’a regroupé avec son entraîneur pour faire le bilan des premiers six mois de Rabah Madjer à la tête de la sélection.

Le geste et la suspension de Chaouchi pourraient-ils changer la donne pour Mbolhi ?

En fait, le président de la FAF s’est réuni deux fois avec Rabah Madjer dans la même semaine afin d’effectuer un bilan détaillé de la situation de notre équipe nationale. «Rabah Madjer et son staff ont toute ma confiance. Nous nous sommes réunis au cours de ces derniers jours, et je pense que Madjer fera en sorte d’apporter les correctifs nécessaires afin que les choses aillent mieux en sélection», dira le boss de la FAF. Des correctifs donc évoqués par Zetchi, et d’après certaines indiscrétions, ce dernier n’a pas hésité à évoquer l’effectif et les soucis qui existent en interne. Connu pour être un président qui ne se mêle jamais du volet technique, Kheireddine Zetchi s’est contenté de rappeler à Madjer que seuls les meilleurs doivent être convoqués, et qu’il faut faire en sorte de trouver l’osmose afin que l’ambiance et les relations entre joueurs et staff soient bonnes.

Pour ce qui est de Raïs Mbolhi, Rabah Madjer ne semble pas encore décidé à le convoquer, pour preuve sa confiance renouvelée dans le gardien du MCA et cela malgré la condamnation de son geste face à la JSK et les quatre matchs de suspension dont il a écopé. Une confiance qui signifie donc que le retour de Raïs Mbolhi en sélection n’est pas d’actualité, sauf si d’autres donnes venaient à accélérer les choses d’ici la fin de saison.

C’est pour dire que si des messages ont été lancés par Rabah Madjer et Meziane Ighil quant au probable retour de Soso en sélection, pour ce qui est de Mbolhi, il n’en est encore rien. Les jours à venir nous en diront certainement plus.

dzcompétition


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here