La FAF a pris des lourdes sanctions contre la JSK le MCA et l’USMA

0
457

La commission de discipline  de la Ligue de football professionnel (LFP) a rendu ce jeudi  son verdict sur le match de la demi-finale de la Coupe d’Algérie  de football entre la JS Kabylie et le MC Alger (0-0, aux t.a.b 5-4) disputé au stade Chahid-Hamlaoui, émaillé par de regrettables incidents. Les deux équipes ont écopé chacune de trois matchs à huis clos, selon un communiqué publié sur le site officiel de la LFP.

La JSK a écopé de trois matchs à huis clos, dont un match avec sursis, plus 200.000 dinars d’amende et 50.000 dinars d’amende pour “mauvaise organisation”, précise la même source.

La même sanction a été infligée au MCA, sauf que le Doyen aura deux matchs avec sursis, plus une amende de 200.000 dinars.

Le match JSK-MCA disputé le vendredi 13 avril au stade Chahid-Hamlaoui de Constantine, a été émaillé par des actes de violences, avant, pendant et après la fin de la rencontre. Le bilan fait état de 34 supporters blessés, dont un dans un état critique, et 32 policiers.

Le ministère de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire a installé une commission d’enquête en vue d’examiner les causes du retour du phénomène de la violence dans les stades, de définir les responsabilités et de prendre les mesures et les décisions pour y mettre un terme.

Par ailleurs, l’US Biskra et l’USM El-Harrach, qui luttent pour leur maintien en Ligue 1, ont écopé respectivement d’un et deux matchs (dont un avec sursis) à huis clos pour « jets de projectiles ». Les deux clubs devront également s’acquitter chacun d’une amende de 200.000 dinars.

Trois joueurs de l’USMA lourdement sanctionnés

Trois joueurs de l’USM Alger ont été lourdement sanctionnés pour agression, tentative d’agression et voie de fait, lors du match disputé vendredi dernier en déplacement face au CS Constantine (défaite 2-1), comptant pour la 26e journée du championnat.

Le milieu défensif Hamza Koudri a écopé de deux années de suspension dont une année avec sursis plus une amende de 150.000 dinars pour « agression avec lésion corporelle envers le commissaire au match causant une capacité inférieure à quinze jours (15) délivrée par un médecin légiste ».

Le milieu de terrain Abderraouf Benghit s’est vu infliger 8 matchs de suspension dont 4 avec sursis pour « tentative d’agression envers officiels » plus 60.000 dinars d’amende.

tsa


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here