Madjer a fait son choix pour son gardien numéro 1

0
690

L’entraîneur national, Rabah Madjer, continue de défendre becs et ongles son gardien de but, Fawzi Chaouchi. Même la suspension de cinq matchs, dont quatre ferme, que vient de purger le portier du MCA n’a pas fait changer d’avis au coach national. Cette attitude a fait dire aux observateurs que le driver national n’a nullement l’intention de rappeler Raïs M’Bolhi que tout le monde réclame.

L’ancien champion d’Europe avec le FC Porto avait déjà déclaré qu’il n’était pas disposé à convoquer l’actuel portier d’Al Ittifak saoudien pour le mettre sur le banc de touche. Et comme Madjer ne rate aucune occasion pour réitérer sa confiance à Chaouchi, comme étant le N.1 des Verts, il est tout simplement en train de barrer la route à un retour de M’Bolhi en équipe nationale.

C’est à croire même que Rabah Madjer a définitivement clôturé le débat à ce sujet. Pour le coach des Verts, Faouzi Chaouchi restera non seulement en équipe nationale des locaux qui s’apprête à jouer face à l’Arabie Saoudite le 9 mai prochain en Espagne, mais gardera aussi sa place en sélection A, à en croire les dires du technicien algérien en marge des travaux de l’Assemblée générale ordinaire lorsque la question lui a été posée quant à la suspension de son gardien : «Bien sûr que je soutiendrai Chaouchi, et pour tout vous dire je soutiendrai tous mes joueurs convoqués en équipe nationale. Ce sont des choses qui arrivent au sein des clubs dans notre championnat, et si on va s’amuser à sanctionner nos internationaux par rapport à des incidents qui se sont produits dans nos équipes, on va sanctionner à ce rythme tous nos éléments. Donc, oui, je soutiens Chaouchi et il restera en équipe nationale», a fait savoir l’entraîneur national.

Doit-on déduire par de tels propos que le sort de Raïs M’Bolhi est définitivement scellé sous l’ère Madjer en EN ? Ou doit-on croire les dires de Madjer et de son staff qui n’arrêtent pas de répéter à tout bout de champ que les portes de l’équipe nationale sont ouvertes à tous les joueurs algériens qui le méritent ? Pourtant, M’Bolhi déploie tant d’efforts chaque semaine depuis qu’il a rejoint le championnat saoudien dans l’espoir de retrouver sa place en « Club d’Algérie ».

Mais tout indique que M’Bolhi, titulaire à part entière en équipe nationale depuis le Mondial de 2010, ne peut désormais constituer aucune solution viable ou valable au regard de Madjer ? Il avait même été appelé en équipe nationale lorsqu’il se trouvait sans club. Alors qu’à présent qu’il est en train d’épater plus d’un en Arabie Saoudite, où il a atterri en janvier dernier, les observateurs et les amoureux des Fennecs aussi, se demandent pour quelle raison il est écarté des rangs des Verts, lui, qui attend toujours au moins une franche explication du sélectionneur.


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here